Champions LeagueChampions LeaguePSG News

Nasser al-Khelaïfi a voté pour la réforme de la C1 (France Bleu Paris)

Ce lundi, l’UEFA a officialisé la nouvelle réforme de la Ligue des Champions, cette dernière qui a poussé douze clubs européens à lancé leur SuperLeague. Le PSG, le Bayern Munich et le Borussia Dortmund ont refusé d’être parmi les fondateurs de cette Superleague et le vote de Nasser al-Khelaïfi en faveur de la nouvelle réforme de la C1 – à partir de 2024 – selon les informations de France Bleu Paris va dans ce sens. “Cela signifie qu’il ne soutient pas la participation du PSG à une Superleague européenne“, lance la radio francilienne. Autre camouflet pour cette Superleague, Karl Heinz Rummenigge, président du Bayern Munich prend la place d’Andrea Agnelli (Juventus) au comité exécutif de l’UEFA. 

Du côté de l’UEFA, le président de l’instance de football européenne – Aleksander Ceferin – a lancé un ultimatum aux joueurs qui participeraient à cette compétition. “Les joueurs des équipes qui évolueront dans cette ligue fermée seront bannis de la Coupe du monde et de l’Euro“, dans des propos relayés par RMC Sport avant d’adresser un message aux clubs frondeurs “que ces équipes et ces joueurs soient exclus de toutes nos compétitions le plus tôt possible.” Avant de conclure sur l’application de ces menaces. “Ce n’est pas encore clair. Cela fait partie de l’évaluation juridique. Mardi, nous avons des réunions avec le secrétaire général. C’est trop tôt pour savoir exactement ce qu’il va se passer. Nous vous tiendrons au courant.

Bouton retour en haut de la page