AnciensPSG News

Pastore : “Ils voulaient toujours Messi, chaque année”

Hier, Marcelo Bechler – le journaliste brésilien qui avait annoncé en premier la signature de Neymar au PSG en 2017 – avait lancé une nouvelle bombe en indiquant que le PSG serait passé en tête dans le dossier Lionel Messi en lui proposant un contrat de deux ans plus une année en option. Javier Pastore, première recrue phare du projet QSI et qui a passé sept ans au PSG (2011-2018, 269 matches, 45 buts), explique que le PSG a toujours été intéressé par Lionel Messi. “Ils voulaient toujours Messi, chaque année. Mais ils ont toujours su que Messi était difficile à obtenir, mais ils l’ont toujours voulu, assure El Flaco dans une interview accordée à AS. En riant, ils m’ont demandé de le convaincre (de venir à Paris), tout comme avec Di María. Je leur ai dit combien il était agréable de vivre à Paris, combien l’équipe était bonne, et finalement Ángel a fini par arriver.

En difficulté à l’AS Roma, notamment en raison de nombreuses blessures, Javier Pastore est revenu sur son arrivée au PSG.

Les grands clubs italiens étaient intéressés. Nous avons joué la finale de la Coppa Italia cette année-là (avec Palerme, ndlr) contre l’Inter et l’entraîneur était Leonardo. Après le match, il me dit qu’il avait la possibilité de rester à l’Inter ou d’aller au PSG en tant que directeur sportif, mais qu’il voulait compter sur moi dans les deux options. C’est là que la relation avec Leonardo, qui va ensuite au PSG, a commencé. J’étais en Copa America avec l’Argentine et il m’appelait tous les jours pour me convaincre d’aller au PSG, mais je n’ai pas décidé ce mois-là. Dès que la Copa s’est terminée, nous avons vu les offres et un jour j’ai rêvé que j’étais en vacances avec ma femme se promener autour de la Tour Eiffel, puis il était instantané, j’ai appelé mon manager pour lui dire ‘Nous allons à Paris’ et quand je suis arrivé, le président avec Leonardo m’a montré le projet et les joueurs auxquels ils pensaient. Ils ont rempli tout ce qu’ils m’ont promis.

L’international argentin (31 ans) a également expliqué que ses dirigeants le consultaient très souvent au sujet des possibles transferts. “Le président Nasser ou le propriétaire m’ont posé des questions sur les joueurs qu’ils allaient appeler, si cela semblait juste ou non. J’avais beaucoup de relations avec eux, j’ai toujours vécu cela de manière très naturelle, mais c’était une chose très folle, je parlais au roi du Qatar, avec le propriétaire d’un pays, mais il était très jeune, il était comme un ami, il vous parle naturellement, vous ne le voyez pas d’une autre façon.

Bouton retour en haut de la page