PSG News

Pochettino : “J’espère que la décision de Mbappé sera de rester avec nous”

Le PSG arrive dans la dernière ligne droite de la saison. Une dernière ligne droite qui s’annonce intense avec la course au titre en Ligue 1, la Ligue des Champions et la Coupe de France. Pour Le Parisien, Mauricio Pochettino a évoqué ce sprint final, le match de Lille, le Bayern ou bien encore Neymar et Mbappé. Extraits choisis.

Le match de Lille

Pochettino : “Notre défi est surtout d’amener le PSG aux objectifs fixés. Chaque résultat sera vital jusqu’à la fin de saison. Mais le plus grand défi, c’est de donner au club le projet qu’il nous demande sur deux ans. La victoire compte mais il faut créer une structure solide sur laquelle on peut poser les fondations du succès futur.

Neymar

Pochettino : “Nous sommes obligés de nous adapter aux réalités du moment. Quand nous sommes arrivés, Neymar était blessé. Il n’a pas encore pu apporter beaucoup à l’équipe sur le terrain, mais son influence en dehors reste énorme sur le groupe. Il est extrêmement positif et apporte son aide. J’espère qu’il pourra retrouver sa meilleure forme, surtout dans les deux mois à venir. Nous ne jugeons pas les gens avant de les connaître. A travers l’écran, les analyses peuvent être injustes. Nous essayons d’être moins spectateur et voir par nous-mêmes. Nous sommes ravis de travailler avec Ney. La relation est très bonne, le feeling passe très bien. Nous sommes heureux des échanges créés depuis trois mois.

L’absence de Lewandowski

Pochettino : ” Le Bayern, ce n’est pas que Lewandowski, qui est un joueur énorme. Mais la vraie forteresse du Bayern, c’est son groupe, son équipe. Ce club dégage une force énorme. Le Bayern ? Je crois que notre équipe est capable d’obtenir de bons résultats. Nous ne sommes pas bêtes, le Bayern n’est pas une équipe facile, c’est le champion d’Europe en titre. Mais il n’y a pas à avoir de complexe d’infériorité. On ira à Munich avec du respect, mais avec l’objectif de se qualifier en demi-finale.”

Mbappé et son avenir

Pochettino : “On a une super relation depuis trois mois, comme avec Ney. Je me force à lui parler français, mais il peut me parler en espagnol ou en anglais. On discute bien. J’ai beaucoup d’affection pour lui. Qui n’en aurait pas, d’ailleurs ? Son caractère, ce qu’il est au quotidien… Et bien sûr le grand joueur qu’il est. J’espère qu’il va s’inscrire ici de nombreuses années. Et je ne dis pas ça de manière égoïste, mais pour le bien du club et de Paris. Il peut aider le club à obtenir de grandes choses. […]Il me semble être un garçon très mature, très joyeux. J’espère que sa décision sera de rester avec nous.

L’apprentissage de ses concepts par les joueurs

Pochettino : “Des entraîneurs disent ça après un an et demi… Bon, je pense réellement qu’on ne peut pas analyser le travail d’un staff sans une pré-saison. Il est nécessaire de débuter à zéro. On ne peut pas juger un coach qui arrive au milieu de saison, dans un sens comme dans l’autre. On ne mérite pas tant de compliments après une grosse victoire, ni tant de critiques après une défaite. Si on gagne la Ligue des Champions ? On ne peut pas comparer cette saison aux antérieures. La crise sanitaire affecte tout le monde, personne ne joue dans les mêmes conditions. Il faut vraiment commencer à zéro, avec une pré-saison. Et là, OK, nous pourrons être jugés. Mais, à ce stade, si nous gagnons la Ligue des champions, la Coupe de France, la Ligue 1, notre influence sera minime. Comme dans le cas où nous ne gagnerions rien. Je le dis franchement. Ce sera grâce aux joueurs avant tout. Aussi grâce au club, au staff antérieur et à la direction sportive qui a créé ce groupe.

Bouton retour en haut de la page