CONFÉRENCE DE PRESSELigue 1PSG News

Pochettino : “Nous n’avons pas d’excuses et nous devons jouer toutes les compétitions”

Face au FC Nantes ce dimanche soir (21h sur Canal Plus), le PSG voudra profiter du faux pas de l’OL contre le Stade de Reims (1-1) afin de prendre trois points d’avance au classement sur son concurrent. Pour cela, les Rouge et Bleu devront s’imposer face aux Canaris d’Antoine Kombouaré. À la veille de la réception des Nantais, dans le cadre de la 29ème journée de Ligue 1, l’entraîneur parisien, Mauricio Pochettino, s’est présenté en conférence de presse d’avant-match. Extraits choisis.

La qualification face au FC Barcelone

Pochettino : Nous sommes très contents de la qualification contre le FC Barcelone. Depuis 14 ans, le FC Barcelone s’était toujours qualifié pour les quarts de finale de C1, c’est une grosse performance pour nous. Mais nous avons aussi vu des choses pas très positives. Nous n’avons peut-être pas joué de manière fantastique mais nous étions en contrôle lors de la seconde période. On continue de travailler et maintenant l’équipe est concentrée sur Nantes. On cherche la perfection mais il faut aussi se réjouir de la qualification contre Barcelone.”

La prolongation de Di María

Pochettino : “C’est une chose importante pour le club et le joueur. C’est un joueur clé pour l’équipe et les deux parties sont contentes de poursuivre ensemble.”

Les changements entre son travail à Tottenham et au PSG

Pochettino : “La différence est que je suis arrivé à Tottenham un 27 mai (2014). J’avais plus d’un mois pour préparer la saison et pour mettre des bases de travail. Ici en deux mois et demi, on a fait 16 matches dans différentes compétitions. Tous les changements doivent se faire à des petits degrés et il faut s’adapter à tous ces types d’amélioration pour changer petit à petit. Par rapport à la méthodologie, on met en pratique la nôtre en appliquant les meilleurs concepts pour l’équipe.”

Une prudence autour de Neymar ou une rechute de sa blessure ?

Pochettino : “Il y avait des possibilités pour qu’il joue le match face à Barcelone et on a essayé. Mais nous savons que c’est difficile de programmer un retour car l’évolution est différente selon les joueurs. Ce n’est pas une rechute, on est contents de son évolution. Il a fait une partie de l’entraînement avec le groupe aujourd’hui et on espère que l’évolution va continuer pour l’avoir le plus rapidement possible avec nous.”

Le PSG le seul club français encore présent sur tous les tableaux ,un avantage pour les adversaires ?

Pochettino : Je ne pense pas que ce soit un avantage ou désavantage. Le PSG doit être compétitif dans toutes les compétitions, ce sont les objectifs du club. Nous n’avons pas d’excuses et nous devons jouer toutes les compétitions. Le meilleur pour l’équipe est de toujours gagner.”

A-t-il adapté ses méthodes par rapport aux joueurs et au pays ?

Pochettino : “Ce n’est pas parce qu’on a changé de pays ou de joueurs. Quand nous sommes arrivés, il fallait faire une analyse de l’état de forme des joueurs afin d’optimiser chaque secteur. Nous sommes arrivés depuis le 3 janvier et il n’y a pas d’excuse. Ce qu’on doit essayer de trouver, c’est le meilleur de chaque joueur.”

Un match piège face au FC Nantes après une qualification en Coupe d’Europe ?

Pochettino : Nantes est une équipe physique qui va nous rendre la tâche difficile, comme Monaco il y a trois semaines. C’est un match important pour nous. Je ne dirai pas que c’est un match piège car on connaît la situation. C’est toujours important de maîtriser un match après avoir joué en Coupe d’Europe. On sait que ce sera un match difficile contre une équipe athlétique et on doit être plein de fraîcheur pour avoir la victoire.”

Inquiet après avoir encaissé autant d’occasions franches face à Barcelone ?

Pochettino : “Oui, sur le match retour je ne suis pas content à 100% mais pourquoi se focaliser seulement sur le match retour alors que cela se joue sur 180 minutes. On a gagné 5-2 sur l’ensemble des deux matches et on a éliminé le FC Barcelone. C’est la magie de la Ligue des champions, il y a des matches qui sont spéciaux. Il y a toujours des choses à améliorer mais au final il y a eu la qualification.”

Les mauvaises performances de certains joueurs (Florenzi, Kurzawa et Paredes), peuvent-elles remettre en question la hiérarchie ?

Pochettino : Quand une équipe n’a pas le meilleur rendement, le premier responsable est l’entraîneur.  La baisse du rendement en première période a été collective et non pas individuelle face à Barcelone. Keylor Navas a fait de bonnes interventions mais c’est la performance collective qui importe. Il ne faut pas se concentrer sur une responsabilité individuelle.”

Bouton retour en haut de la page