FémininesPSG News

Lawrence : “C’est l’aspect mental qui va faire la différence”

C’est à midi que débutera la demi-finale de l’UEFA Women’s Champions League à l’Estadi Johan Cruyff entre le FC Barcelone et le PSG (beIN Sports 1). Après un nul 1-1, les joueuses d’Olivier Echouafni doivent renverser la table et glacer le sang du millier de spectateurs autorisé à assister au choc européen. Alignée à droite Ashley Lawrence (25 ans) devra faire oublier sa partenaire de couloir, Kadidiatou Diani, absente pour cause de blessure à la cheville. La latérale devra contribuer encore une fois au renouveau qui porte la section féminine cette saison.

“Il ne reste plus beaucoup de matches et c’est l’aspect mental qui va faire la différence, surtout quand ça se joue sur des détails comme en Ligue des champions”, explique l’internationale canadienne au JDD. “À mon arrivée, j’entendais dire qu’on n’avait pas gagné depuis X années et que les Lyonnaises avaient X titres. Mais les recrues amènent de nouvelles perspectives. Moi, je n’avais pas vécu ça et ce n’était pas un poids. En quatre ans, on les a beaucoup affrontées, on a remporté la Coupe de France (en 2018), on les a battues en championnat cette saison. C’est devenu de plus en plus serré. On a appris des défaites, on a gagné en maturité. Mentalement, les choses commencent à tourner. Ça se sent. Le quart, c’était symbolique. Quand on parle de Lyon et de Paris, ce n’est plus comme avant. On peut et on doit faire mieux qu’à l’aller pour se hisser en finale. On peut vivre des choses extraordinaires, on en est conscientes, mais il ne faut pas se prendre la tête.”

Bouton retour en haut de la page