FémininesPSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : championnes, rendez-vous au Parc, boycott…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce samedi 5 juin 2021, lendemain de sacre des féminines en D1 Arkema grâce à une victoire 3-0 sur Dijon à Jean-Bouin. Paris a conquis le premier titre de champion de France de son histoire, mettant fin à 14 ans d’hégémonie de l’Olympique lyonnais. “Les Parisiennes terminent la saison invaincues et avec 62 points”, observe l’AFP. “Arrivé en 2018 sur le banc du PSG, Olivier Echouafni a enfin décroché le Graal. Débarquée dans l’élite voilà vingt ans, la section féminine du PSG touche au but après une montée en puissance régulière.”

“C’est tout le paradoxe. Il aura fallu attendre une saison à huis clos pour que les filles du PSG, chouchoutes du Collectif Ultras Paris (CUP), deviennent championnes de France pour la première fois de l’histoire”, écrit Le Parisien. “Ils étaient encore une bonne centaine, fumigènes en main, autour du stade Jean-Bouin hier soir. Ils seront un millier au Parc des Princes à 14 heures afin d’accueillir les héroïnes d’une saison bien différente de la normale. […] La différence, le PSG l’a créée au fil des mois, développant un jeu de qualité, sublimé par ses joueuses cadres comme Grace Geyoro ou Kadidiatou Diani. On pense aussi à la révélation Sandy Baltimore, passeuse décisive contre Dijon en conclusion d’une immense saison à seulement 21 ans. […] Pour savourer ce sacre, il faut se souvenir des multiples échecs contre Lyon. […] L’histoire aura été longue à s’écrire, avec plusieurs phases de construction. Le futur est incertain — départs, changement d’entraîneur, réorganisation… Mais demain, c’est loin. Alors, place à la fête !”

“À force de travail, notamment mental, le PSG a remporté son premier titre de champion, constate L’Equipe. “Echouafni a de nouveau fait parler ses qualités dans la gestion d’un groupe. Il a dû effectuer un gros travail psychologique avec des joueuses traumatisées par leurs nombreux revers contre l’OL, notamment la saison passée après leur défaite dans le Trophée des champions (1-1, 3-4 aux t.a.b.) en septembre 2019 puis en finale de la Coupe de France (0-0, 3-3 aux t.a.b.) en août dernier. La victoire en Championnat lors du match aller (1- 0) a été un vrai déclic pour les Parisiennes. Meilleure défense, Paris n’a encaissé que 4 buts cette saison en D1. Les Parisiennes ont pu s’appuyer sur une arrière-garde solide avec Christiane Endler dans le but, Irene Paredes, la capitaine, et Paulina Dudek dans l’axe, Ashley Lawrence et Perle Morroni sur les côtés. Avec 83 buts marqués, Paris a inscrit son plus grand nombre de réalisations depuis la saison 2014-2015 (88). Il le doit notamment à son trio Diani-Katoto-Baltimore (42 buts). “

blank

Du côté du Brésil, où la Copa America débute dans une semaine, le risque de boycott prend de l’épaisseur. Car elle pourrait se transformer en “Copa Covid”. Les joueurs de la Seleçao “envisagent de boycotter le tournoi qui doit débuter dans huit jours, à Brasilia, par un Brésil-Venezuela”, lit-on dans L’Equipe. “Les coéquipiers de Neymar ont exigé des explications au président de leur Fédération. Ils ont refusé de s’exprimer lors des cinq points presse et ont pris la température auprès de leurs collègues argentins, colombiens ou chiliens, pour essayer d’organiser un front commun. […] En attendant mardi, et l’annonce des coéquipiers de Marquinhos, les débats vont s’animer au Brésil où beaucoup rêvent d’une réaction à la hauteur de l’enjeu.”

Rappel : Pour célébrer le titre en D1 Arkema, 1000 supporters sont conviés au Parc des Princes ce samedi 5 juin à 14h.

Bouton retour en haut de la page