PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : City, XI de départ, Marquinhos, Golfico…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mardi 27 avril 2021, veille de demi-finale aller de l’UEFA Champions League au Parc des Princes contre Manchester City.

Le PSG “est quasiment au complet pour son grand rendez-vous européen demain (21h) face à Manchester City, écrit l’AFP. “Seul subsiste un doute autour du capitaine Marquinhos. Blessé à l’adducteur droit à Munich en quart de finale aller, le défenseur central brésilien n’a plus joué depuis, mais il a repris l’entraînement la semaine dernière et devrait pouvoir tenir sa place. Par ailleurs, le club de la capitale a annoncé la prolongation pour une saison supplémentaire, soit jusqu’en juin 2024, de son gardien international Keylor Navas.”

Pour L’Equipe, pas de doute : Kylian Mbappé ne ressent pas de douleurs, Abdou Diallo est apte. “Et pour Marquinhos, la tendance reste positive. Lors des séances récentes il a donné toutes les garanties pour pouvoir jouer. Il reste relativement peu d’incertitudes sur le onze aligné. À droite de la défense, Florenzi part avec de l’avance sur Dagba. Au milieu, Paredes devrait être préféré à Danilo. Aujourd’hui, Neymar sera en conférence de presse”. Le XI de départ annoncé par le journal sportif : Navas – Florenzi, Marquinhos (c), Kimpembe, Diallo – Paredes ou Danilo, Gueye – Di Maria, Verratti, Neymar – Mbappé. En outre, dans L’Equipe, on parle des oppositions passées entre Pochettino et Guardiola (“ils se retrouvent pour le 19e affrontement de leur carrière, demain. Si le Catalan a souvent gagné, il a aussi connu des mésaventures marquantes”). Dans Le Parisien, comme dans L’Equipe, on parle aussi de Pep Guardiola comme “rêve inassouvi de QSI”. Car l’actionnaire qatarien du PSG “a toujours vu l’entraîneur espagnol comme l’homme parfait pour son grand projet”, écrit le journal sportif.

Le Parisien se demande si Marquinhos pourra débuter face à Manchester City. “Tout porte à croire qu’il devrait débuter sur le banc des remplaçants”, lit-on. “21 jours, c’est le tarif pour se remettre de ce type de blessure, et il n’a pas coupé à ce délai de guérison. Pochettino considère à juste titre que ces rencontres de Ligue des champions nécessitent une telle débauche d’énergie et de répétition des efforts qu’il convient pour chaque joueur d’être en totale possession de ses moyens physiques. Mais Marquinhos, capitaine et baromètre de ce PSG, n’est pas n’importe qui. Surtout, il n’occupe pas un poste d’attaquant ou de milieu de terrain où les efforts sont répétés et souvent plus violents. Cela peut-il inciter Pochettino à faire une entorse à sa philosophie ? On en doute mais il faudra scruter les signaux faibles qui permettront d’en savoir plus. L’état de forme du joueur, son ressenti, son envie, mais aussi l’imminence du match retour, dès le 4 mai : tout va compter au moment de la décision finale, mercredi matin, très vraisemblablement. Et s’il devait prendre place sur le banc, il serait, sans beaucoup de doute, suppléé par Danilo Pereira en charnière centrale.” Le XI de départ probable du PSG selon Le Parisien : Navas – Florenzi, Danilo (ou Marquinhos), Kimpembe (c), Diallo (ou Kurzawa) – Gueye, Paredes – Di Maria, Verratti, Neymar – Mbappé. Et le onze de Manchester City : Ederson – Walker, Dias, Stones, Cancelo – Gündogan, Rodri, Bernardo Silva – Mahrez, De Bruyne (c), Foden (ou Gabriel Jesus). Sinon, dans ce quotidien on parle de “Golfico”, de “duel des nouveaux riches”

Du côté de France Football, on parle image du club : “Pendant longtemps en France, le PSG version QSI a été moqué, contesté voire détesté. Les exploits européens des Parisiens ont-ils changé la donne en province et fait chavirer les cœurs ?” demande l’hebdomadaire. “L’image parisienne a fini par évoluer et grimper vers les hauteurs au fil des années, des arrivées de joueurs majeurs, des projets et des exploits européens. […] Aujourd’hui, 22% des Français se disent supporters du PSG sur l’ensemble du territoire. Le club pointe en tête des clubs préférés des Français sur l’ensemble du territoire. Loin, très loin, des débuts haineux. […] Le pays ne se cache plus pour soutenir le PSG. La saison dernière, l’UNFP avait tweeté en faveur du club avant un match européen. […] Dix ans après la reprise du PSG, l’enthousiasme a parfois laissé place à certains doutes du côté de Doha. Les Qataris ont parfois été sensibles aux critiques dont ils ont longtemps fait l’objet en France. Mais les derniers mois ont laissé filer les doutes. «Ils vont se maintenir, dit un connaisseur du club. Le football est un élément majeur pour eux. L’image de Paris a bien évolué. Et le président Nasser al-Khelaïfi, en se positionnant contre le projet de Super League, a prouvé qu’il était impliqué et qu’il était un dirigeant à la hauteur. Lui et le PSG vont encore marquer des points après cette histoire.» Face à City, les inconditionnels, de Paris et d’ailleurs, voudront plus que des points. Une qualif’, par exemple.”

Bouton retour en haut de la page