Ligue 1PSG News

Revue de presse PSG : Dijon, Rafinha, projet d’avenir…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce samedi 27 février 2021, jour de match (17h/Canal Plus) de Ligue 1 (27e journée) à Dijon (20e au classement). Ce sera sans Neymar, Di Maria, Bernat, Verratti (pied), Icardi (gastro-entérite), Florenzi (adducteurs) ni Paredes (suspendu). 

“Quel «Kyky» verra-t-on à Dijon ?”, se demande l’AFP. “Le meilleur buteur de L1 (16 buts) a déjà maintes fois répondu sur le terrain et pourrait le faire à Gaston-Gérard. Dijon reste sur sept défaites de rang, et n’a battu qu’une fois le PSG en L1, pour dix défaites, dont quatre 4-0 et un 8-0! Une bonne occasion pour les buteurs, même si Icardi, victime d’une gastro-entérite, a déclaré forfait… Et si le plus indispensable de tous était Verratti ? Les fans de l’Italien vont ronger leur frein: victime d’un choc au pied droit à l’entraînement jeudi, il a encore dû déclarer forfait pour ce déplacement, ce qui place le PSG dans une situation complexe, d’autant que Paredes est suspendu. «On a pris connaissance de l’absence de quelques joueurs mais on a aussi travaillé différentes possibilités», a glissé Pochettino, perturbé aussi par la blessure de Florenzi. Le technicien n’a plus beaucoup de joueurs créatifs au milieu à sa disposition, sauf peut-être Rafinha: «Qu’il puisse démarrer le match, c’est une option qu’on envisage», a-t-il affirmé en conférence de presse.”

“A Dijon, face à la lanterne rouge en pleine déconfiture, le PSG n’a plus de joker après sa sixième défaite en L1 contre Monaco”, écrit Dominique Séverac dans Le Parisien. “Pochettino doit une nouvelle fois composer sans une kyrielle de gros talents. […] C’est une journée à gagner en Bourgogne avant d’observer Lille recevoir Strasbourg et Lyon l’achever par son rendez-vous à Marseille. Gagner plus, c’est remporter ses matches et attendre un faux pas des autres, cette fois-ci ou la prochaine. L’idée est de réduire l’écart avant le voyage à Lyon et la réception de Lille, dans un enchaînement des 30e et 31e journées aux allures de finales. C’est une journée à améliorer sa différence de buts. C’est une journée pour revoir Rafinha titulaire, plus de deux mois après sa dernière apparition au coup d’envoi, (23 décembre) pour la future dernière séance de Tuchel au PSG. Pochettino n’est pas son plus grand fan, et c’est le moment de le faire changer d’avis. Il devra épater la galerie avec 55 minutes dans les pattes en deux mois, une forme de gageure. Neymar observera ce bal démasqué depuis chez lui. Si tout se passe bien, il intégrera l’entraînement collectif en fin de semaine prochaine. Pochettino l’assure : «Il est dans les temps». A son équipe, maintenant, de se montrer ponctuelle.”

Le journal L’Equipe voit plus loin et avance un étonnant projet : “Pour des raisons tant sportives qu’économiques, le PSG réfléchit à modeler son effectif futur entre un noyau de stars (Neymar, Mbappé, Marquinhos, Verratti…) et des jeunes de la formation.” Bien que Leonardo “étudie les dossiers de cadors libres cet été (Messi, Alba…).” Et on lit : “Évidemment, ce PSG mixte ne se fera pas du jour au lendemain et sa réalité dépendra du talent de ses jeunes pousses mais le visage du PSG 2021-2022 pourrait commencer d’en donner un aperçu.

Le journal sportif propose alors une revue d’effectif. Navas “est promis à rester n°1 dans le but. Rico peut compter sur le soutien de nombreux coéquipiers. Letellier s’est bien fondu dans le vestiaire et se voit rester. Cet été, Paris devra gérer les retours de prêt de Bulka, Innocent et Areola. Ce dernier, vu son standing et son niveau, reste une vraie option comme doublure”, lit-on. “La ligne des défenseurs sera le chantier principal, derrière l’incontesté duo Marquinhos-Kimpembe. La question d’une alternative de haut niveau au poste d’axial droit se pose. Kehrer ne dispose pas d’une cote immense en interne. Diallo bénéficie de la confiance du staff mais, côté dirigeants, il aurait un ticket de sortie en cas d’offre intéressante. À droite, une alternative à Florenzi sera recherchée. De l’autre côté, Bakker n’a pas convaincu Poche. La prolongation de Bernat est en bonne voie. L’avenir de Dagba à Paris n’est pas écrit. Chez les jeunes, le profil de Pembélé est apprécié. À plus longue échéance, le club fonde de grands espoirs sur l’axial gaucher El Chadaille Bitshiabu (15 ans).” Refonte également au milieu de terrain que des jeunes pourraient intégrer. Moins en attaque. Le dossier Kean est délicat car le PSG ne paiera pas des fortunes à Everton pour le signer. “Si l’Italien repart et n’est pas remplacé, le club pourrait peu à peu intégrer Kalimuendo, dont le prêt à Lens est une réussite. Enfin, il n’est pas prévu de conserver Draxler, en fin de contrat.”

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page