PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Montpellier, Mbappé, Paredes, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce samedi 23 janvier 2021, lendemain de victoire 4-0 contre Montpellier en ouverture de la 21e journée de Ligue 1 grâce à des buts de Mbappé (34e, 63e), Neymar (60e), Icardi (61e). Une rencontre durant laquelle Navas (cotes) et Marquinhos (adducteurs) sont sortis par précaution.

“Toujours invaincu depuis son arrivée dans la capitale, Mauricio Pochettino a vécu un match très tranquille hier soir face à Montpellier, juge l’AFP. “Les Héraultais se sont considérablement compliqué la tâche dès la 20e minute de jeu: sur une sortie mal maîtrisée, Omlin a fauché Mbappé juste en dehors de la surface. D’abord sanctionné d’un carton jaune, le Suisse s’est finalement vu infliger un carton rouge après le recours à l’arbitrage vidéo. Forcément un tournant dans un match déjà dominé par les Parisiens. Une domination validée au tableau d’affichage à la 34e minute sur une belle action collective, conclue par un petit piqué de Mbappé. Les Montpelliérains ont ensuite complètement craqué en deuxième période, encaissant trois buts en trois minutes.”

“Trop vite réduit à dix, privé de Mollet blessé dans la foulée, le MHSC ne pouvait rien espérer de son déplacement à Paris”, écrit le Midi Libre. Le MHSC a “quitté la capitale avec une défaite en plus, une valise pleine comme à chaque fois qu’il monte à Paris ces derniers temps, et par-dessus tout le sentiment de ne jamais avoir pu jouer à armes égales.”

“On a retrouvé le vrai Mbappé !” se réjouit Le Parisien. “Pochettino n’avait pas encore vu son attaquant trouver le chemin des filets. C’est chose faite. Et de quelle manière. Avec ces 77e et 78e buts en Ligue 1 sous les couleurs parisiennes, Mbappé dépasse Pauleta et devient le seul 5e buteur de l’histoire du club en championnat. En 93 matchs. L’international tricolore est d’ailleurs en réussite face à Montpellier. On se souvient que c’est à l’occasion du match aller qu’il avait atteint le cap des 100 buts à Paris, toutes compétitions confondues. Désormais, il compte 106 réalisations et Pauleta (109) se rapproche. En attendant de peaufiner ses statistiques, Mbappé a assurément soigné son moral avec ce doublé. Son sourire faisait en tout cas plaisir à voir, alors que, ces dernières semaines, les doutes et les critiques parfois violentes s’étaient multipliés. […] A moins d’un mois d’affronter Barcelone, Paris a retrouvé Mbappé.” Un autre joueur est à l’honneur dans le journal francilien : Leandro Paredes qui “a fait apprécier la qualité de ses passes” et se “rend indispensable”. L’Argentin “a orchestré le jeu en cherchant toujours à jouer vers l’avant, et a distribué les caviars. […] Avec ce genre de prestation XXL, il a repoussé la concurrence, au moins pour un temps.”

  • Les notes du Parisien pour les joueurs du PSG : Navas : 5. – Rico : 5. – Florenzi : 7. – Marquinhos : 6. – Diallo : 6. – Kurzawa : 6. – Paredes : 6. – Verratti : 6. – Di Maria : 6,5. -Neymar : 7. – Mbappé : 8. – Icardi : 6.
  • Les notes de L’Equipe : Navas : 5. – Rico : 5. – Florenzi : 6. – Marquinhos : 6. – Diallo : 6. – Kurzawa : 6. – Paredes : 7. – Verratti : 6. – Di Maria : 7. -Neymar : 8. – Mbappé : 8. – Icardi : 7.

Si le mouvement social n’est pas tout a fait fini à L’Equipe, la grève est levée. Deux semaines après, le journal sportif reparait. Et il estime que le PSG “ressemble un peu plus encore à ce que veut son nouvel entraîneur.” On peut lire ceci : “Di Maria paraît revivre, dans une position un peu plus recentrée, Icardi court davantage et retrouve, lui aussi, quelques couleurs, alors que Verratti et Paredes se régalent à distribuer les ballons comme des petits pains. Ou encore cela : “S’il parvient à gommer certaines aspérités, Pochettino aura effectué un grand pas dans le processus de transformation du club. […] Il s’agira désormais de parvenir à faire défendre ses joueurs offensifs et, là encore, le match d’hier a esquissé quelques bribes de ce que “Poche” veut voir : Mbappé effectuer les deux ou trois pas nécessaires pour dissuader une relance, Neymar piquer un sprint de 40 mètres pour défendre comme en fin de première période ou Di Maria s’accrocher davantage à la perte du ballon. Face à Montpellier, ça n’a pas été parfait, mais l’esprit était là.”

Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
Bouton retour en haut de la page