HistoirePSG NewsSondage

Sondage – Quel est le pire latéral droit de l’histoire du PSG ?

Durant cette trêve internationale, Canal Supporters a décidé d’élire le pire XI de l’histoire du PSG. Chaque jours, nous vous soumettrons une liste de joueurs, qui nous ont semblé les pires à leur poste au sein du club de la capitale. Après le gardien, les défenseurs centraux et le latéral gauche, nous désignons aujourd’hui, selon nous, le pire latéral droit de l’histoire du club. Vous avez 24 heures (samedi 19h) pour faire votre choix. Le joueur qui aura reçu le plus de voix sera inséré dans le pire onze de l’histoire du PSG dévoilé en fin de semaine. N’hésitez pas à commenter et à vous aussi établir votre pire onze parisien.

Éric Cubilier (2003-2004, 19 matches)

Le latéral droit arrive sous la forme d’un prêt de Monaco. Il passe plus son temps sur le banc que sur la pelouse. Sa lenteur et ses centres très souvent non-réussis lui ont coûté une meilleure histoire avec le PSG. Il ne dispute que 19 matches et repart à Monaco.

Stéphane Pichot (2004-2006, 59 matches)

Le latéral droit arrive à l’été 2004 au PSG dans le rôle de doublure de Bernard Mendy. Durant ses deux saisons à Paris, il n’arrivera jamais à doubler Mendy dans la hiérarchie des latéraux droits. Il dispute 59 matches, très souvent comme remplaçant et quitte le PSG pour rejoindre Sochaux.

Nicolas Laspalles ( 1998-2000, 30 matches)

Nicolas Laspalles est l’un des noms que souhaite recruter le nouveau président du club, Charles Biétry. Il arrive à l’été 1998, mais son aventure parisienne commence mal. Il est très peu utilisé par son entraîneur, Alain Giresse. Le changement d’entraîneur, Artur Jorge, ne changera rien. Il n’entre pas dans les plans du coach portugais. En deux saisons, il participe à seulement 30 matches. Il quitte Paris pour le FC Nantes.

Paulo Cesar (2002-2007, 67 matches, 6 buts)

Le Brésilien arrive à Paris en 2002. Il joue régulièrement lors de sa première saison mais une blessure va freiner sa progression. À son retour, il retrouve le banc et n’apparaît que très peu dans le onze du nouvel entraîneur, Vahid Halilhodžic. Ne jouant que trois matches en première partie de saison, il est prêté à Santos pour six mois. Il prolonge son prêt d’un an. Mais après, il revient et ne joue que très peu. Il décide donc de quitter Paris pour rejoindre Toulouse.

Francis Llacer (1989-1999, 2001-2003, 254 matches, 4 buts)

Llacer a passé 12 ans au PSG, pour 254 matches. Mais son histoire avec le club de la capitale était surtout une histoire de banc. Doublure pratiquement toute sa carrière parisienne, il n’a pas confirmé les attentes placées en lui . Si son engagement physique est exemplaire, sa qualité technique reste limitée. Il restera dans les souvenirs des supporters parisiens pour son but à Caen en octobre 1994. Il effectue une reprise de volée de 30 mètres qui va se loger dans la lucarne opposée du gardien de but.

Bernard Mendy (2000-2008, 247 matches, 11 buts)

Le latéral droit arrive à Paris en 2000 sous la forme d’un prêt de Caen. Il participe à 26 matches et est définitivement acheté par le club de la capitale. Pendant ses huit ans au PSG, il alterne entre les titularisations et le banc de touche. On lui reproche son manque de concentration et sa qualité de centre défectueuse. Il est souvent sifflé par le public. En 2006, il reçoit le ballon de plomb, trophée qui récompense le pire joueur de Ligue 1. Dès le match suivant, contre Nice, il est sifflé dès qu’il touche le ballon. À bout, il craque et adresse un bras d’honneur à ses supporters. Après huit ans, il quitte Paris pour rejoindre l’Angleterre et Hull City.

[socialpoll id=”2494421″]

Bouton retour en haut de la page