MercatoPSG News

Un jour sans fin avec Neymar du côté de Barcelone (suite)

Chacun doit avoir hâte à Paris de voir Neymar prolonger au PSG jusqu’en 2026 ou 2027. Aussi pour ne plus avoir à subir le feuilleton entretenu par la presse catalane depuis 2017 avec du vrai, du faux, et des délires.

La semaine dernière, le quotidien Sport parlait de “double jeu” de l’international brésilien. Certainement une excitation après l’avoir vu élu “homme du match” après le PSG-Bayern. Selon le journal barcelonais – qui citait un article de L’Equipe au passage – Neymar voulait jouer avec Leo Messi “où que ce soit. Si c’est au PSG, très bien. Si c’est au Barça aussi. Encore mieux. Et donc il travaille, en conséquence pour parvenir à la réalisation de ses souhaits. […] C’est alors que l’un des grands acteurs de la scène européenne, Pini Zahavi, entre en jeu. L’Israélien est un grand ami de Joan Laporta, mais il entretient également de bonnes relations avec le PSG et, bien sûr, Neymar, donc son téléphone est allumé. Avec lui, ils essaient de trouver la formule qui peut ramener Neymar au Camp Nou. Ce ne sera pas facile car rien n’est simple quand le PSG est devant, mais il est également vrai que l’entité Blaugrana n’est plus dirigée par Bartomeu, avec qui Al-Khelaïfi avait fini par avoir une très mauvaise relation. Neymar observe amusé.” Voilà, voilà. Mais comment fait-on pour recruter Neymar alors qu’on a 1.1 milliard d’euros de dette ? Avec du troc comprenant Griezmann et Dembélé, lit-on. Un jour sans fin…

La preuve. Le lendemain Sport (qui faisait encore référence à L’Equipe pour soutenir son propos) parlait d’un “ultimatum” d’un PSG “nerveux” qui voulait absolument le faire signer d’ici la demi-finale aller contre Manchester City pour ne pas perturber son effectif. “L’idée du PSG est que Neymar signe jusqu’en 2027, date à laquelle le Brésilien aura 35 ans et sera clairement en fin de carrière. De cette manière, avec un contrat aussi long, le PSG espère compenser le fait que son salaire annuel soit quasiment identique du fait de la pandémie. Maintenant, c’est Neymar qui a la main; s’il reste ferme dans sa volonté de revoir Messi, le PSG pourrait être contraint de négocier avec le Barça. Sinon, si le Brésilien estime que son transfert au Barça est quasiment impossible, il finira par signer et enterrer le feuilleton sans fin une fois pour toutes”, pouvait-on lire.

L’épisode Super League à peine achevé (le Barça fait partie des séparatistes), Sport revient à la charge ce mercredi matin avec un Neymar qui ferait traîner sa signature au PSG en espérant le Barça… Bref, vivement la signature du Brésilien.

sport.1642021
Bouton retour en haut de la page