PSG News

Denis Troch analyse la fragilité mentale des joueurs parisiens

Hier soir, lors du match nul contre Rennes (1-1), un nouveau joueur à perdu ses nerfs en la personne de Presnel Kimpembe auteur d’un tacle dangereux sur Jérémy Doku en toute fin de match. Le titi parisien risque une grosse suspension après ce mauvais geste. Cette saison, Presko n’est pas le premier parisien à être expulsé. Le PSG a en effet reçu 11 cartons rouges cette saisons et plusieurs parisiens ont même été expulsé à deux reprises (Diallo, Gueye, Kimpembe et Neymar). Pis, le PSG a reçu sept cartons rouges après la 80e minute cette saison. Comment expliquer ce nombre important de carton rouge ? Pour Denis Troch – ancien joueur (1978-1981) puis entraîneur adjoint du PSG (1991-1994 puis 1998-1999) désormais coach mental – c’est le fait que le PSG n’est pas habitué à perdre des matches.

C’est une équipe qui n’est pas habituée à perdre. À partir du moment où cela se produit plus que la normale, ça la place dans des situations inconfortables. Tout est exacerbé dans ces moments-là. Ce n’est pas surprenant qu’il y ait parfois des débordements. C’est hyper humain et logique. Se mettre dans une situation à la limite de tout, pour réussir, c’est la normalité. Parfois, ça ne se joue à rien, analyse Troch pour l’Equipe. Ce n’est jamais le fruit du hasard. Une fois, on peut le comprendre, deux fois pourquoi pas, mais quand ça devient récurrent, il faut travailler dessus. Tout joueur, toute équipe a des fragilités. Il faut savoir les repousser le plus loin possible. Pour les repousser, il faut les identifier. Pour les identifier, il faut ouvrir les yeux et travailler dessus en amont, bien avant les situations de crise.

Bouton retour en haut de la page