Ligue 1PSG News

Garcia : “Il faut respecter le PSG mais ne pas le craindre”

Le PSG connaît son adversaire pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en la personne du Bayern Munich. Mais avant de penser à sa double confrontation (7 et 13 avril), le PSG a un choc en Ligue 1 dimanche soir avec un déplacement à Lyon dans le cadre de la 30e journée de Ligue 1. Après sa défaite contre Nantes, le PSG doit absolument s’imposer au Groupama Stadium afin de conserver ses chances de titre et prendre de l’avance sur un de ses concurrents directs (les deux équipes sont à égalité avec 60 points à 3 points de Lille). À deux jours de cette rencontre capitale, Rudi Garcia – le coach lyonnais s’est présenté en conférence de presse. Extraits choisis.

Le match aller

Garcia : “Les deux équipes se connaissent bien mais chaque équipe de Ligue 1 connaît toutes les équipes. Parfois il y a des surprises avec des équipes plus “caméléon” que d’autres. Quand vous avez des forces, il faut s’appuyer dessus. La victoire à Paris à l’aller nous montre qu’on peut battre cette équipe, c’est l’intérêt de ce match aller. Maintenant, c’est un autre moment, un autre coach à la tête du PSG, avec une tactique différente. Ce sera un match totalement différent, c’est l’une des 8 meilleures équipes en Europe. Même si effectivement, ils font un moins bon championnat cette saison, avec sept défaites, ça reste l’équipe qui a le plus gagné en championnat. Il faut les respecter mais ne pas les craindre, et jouer pour gagner.

Confrontation directe entre prétendants au titre

Garcia : “Tous les matches sont différents, après c’est vrai qu’un championnat ne se joue pas que sur les confrontations directes, si vous n’êtes pas réguliers contre les autres équipes… Là c’est un gros match, on jouera dans notre stade vide malheureusement. On est quand même à domicile, même si cette saison, jouer à domicile ou à l’extérieur, il y a moins d’avantage à recevoir. On est très motivés pour faire le meilleur résultat possible. […]Je crois que les joueurs sont concentrés sur le match qui arrive. Il n’y a pas besoin de parler de motivation là, tout le monde fera le maximum. Il faut qu’on ait confiance en nous. Si on en est là, c’est aussi parce qu’on a fait des choses avant et il faut juste sortir de ce terrain avec le sentiment du devoir accompli et n’avoir aucun regret. Ce sera une des clés, se dire qu’on a fait le maximum.

Bouton retour en haut de la page