OpinionPSG News

La clé tactique du Bayern-PSG selon Patrick Guillou

Le PSG a hérité du gros lot hier lors du tirage des quarts et demi-finales de l’UEFA Champions League. Paris retrouvera le FC Bayern dès le 7 avril en Bavière. Une revanche par rapport à la dernière finale dans la compétition. Patrick Guillou, ancien joueur devenu entraîneur et consultant, est un expert du football allemand. Il a donné sa clé tactique.

“Il n’y a pas une petite faille dans cette équipe du Bayern, il y a beaucoup de failles. L’animation offensive est bien huilée, il y a des automatismes, il y a des circuits préférentiels, rien à redire. Les failles on les trouve défensivement. A partir du moment où Hansi Flick décide de jouer avec un bloc haut, il décide d’accepter les déséquilibres défensifs, et au très haut niveau, et notamment en Ligue des champions, il y aura des possibilités dans le jeu, dans l’intervalle. A condition de sortir de la pression sur le porteur du ballon, il y aura des possibilités dans la profondeur et le jeu vertical. Le Bayern doit en être à 4 ou 5 clean sheets depuis le début de saison avec Manuel Neuer dans la cage, alors que c’est le meilleur gardien du monde. Il y a des soucis aussi d’automatismes malgré une défense qui a gagné la Ligue des champions. C’est ça le paradoxe. Pavard-Boateng-Alaba-Davies, qui est la défense type, a parfois du mal à gérer la profondeur en Bundesliga. Certes, ils sont capables de se transcender dans les grands matches, mais à partir du moment où techniquement on sait se sortir du premier pressing du Bayern il y a de la profondeur derrière”, a commenté Guillou en tant qu’invité de l’EDS. “Mbappé ne pourra exploiter sa vitesse que s’il y a une transition qui lui permet de se mettre en action. Bien que respectueux de Neymar ou Mbappé, le Bayern est tellement sûr de son projet de jeu qu’il va essayer d’imposer sa maitrise. C’est dans leur ADN, ils vont chercher à empêcher les transitions. Le PSG ne devra pas être respectueux du Bayern et tenter à imposer son jeu. Il y aura un rapport de forces, une opposition entre vécus collectifs.”

Bouton retour en haut de la page