Articlesfil infos

La presse espagnole pas tendre

Que ce soit As ou Marca, les deux grands journaux espagnols pour lesquels le foot est plus qu’une religion, la partie des hommes d’Alvarez hier à Sanchez-Pizjuan est à créditer d’un zéro pointé. Pour As, ce n’était que l’ombre de l’équipe deux fois victorieuse de la compétition hier sur la pelouse ; Séville “s’est fait déplumer avec son équipe type par une équipe bis du PSG qui avait plus la tête à son prochain match de championnat contre Rennes “.

Pour Marca, “les Sévillans n’ont jamais été en mesure de désorganiser le bloc défensif français. Parfaitement orchestrés, les mouvements défensifs et quasi-mécaniques du PSG n’ont jamais permis à Séville de trouver l’ouverture”.

Bref, les Espagnols louent le réalisme du PSG et sa bonne organisation au cours d’une partie pas forcément géniale mais appliquée, suffisante pour faire tomber hier soir un FC Séville apathique et sans ressources. Les reproches ne manquent pas non plus pour décrire la partie de Luis Fabiano, bien discret dans cette rencontre, ou le coaching d’Alvarez, qui en faisant rapidement ses trois changements a fait jouer Navas sur une jambe pendant toute la fin de la partie.

Bouton retour en haut de la page