OpinionPSG News

Perrin : “Après le Barça, il y a eu un contrecoup mental”

Dimanche soir, le PSG a réalisé une bien piètre prestation face à un concurrent direct pour les places européennes et le titre en la personne de Monaco (0-2). Cette saison face à ses concurrents directs, les Rouge & Bleu n’ont récolté qu’un seul point (Lille, 0-0). Après la défaite contre les Monégasques, le PSG est à quatre points du leader Lillois. Le PSG peut encore rêver de conserver de son titre même s’il n’a plus le droit à l’erreur rappelle Alain Perrin.

“Surpris par le PSG ? Oui et non. Car c’est le problème d’une saison mal enclenchée. La défaite contre Lens derrière le bon « Final 8 » et ça part en vrille. Ils n’ont pas eu de récupération, de préparation. Ils réattaquent en n’étant pas prêts. C’est cet ascenseur émotionnel qu’il faut maîtriser. Sur certains matches, comme à Manchester United, ils avaient déjà une grosse pression. Paris est un club très médiatisé, on met en avant les mini-crises. Ils ont la capacité individuelle de réagir mais ça laisse des traces sur les organismes, défend Perrin dans l’Equipe du jour. Et quand le Barça arrive, c’est encore le cas. On répond sur un match mais derrière il y a le contrecoup. Ce n’est pas physique, car on sait comment récupérer aujourd’hui, mais mental. Le système nerveux est touché, tu satures, il y a plus de calculs, tu as besoin d’une bouffée oxygène. Le changement d’entraîneur ? Il faut remettre les choses en place, recréer une dynamique. La saison a donc été une course à handicaps. L’effectif du PSG est de haut niveau mais a été amputé plusieurs fois (Verratti, Neymar) : ces blessures ont réduit les possibilités de rotation.

Alain Perrin qui dévoile ce qu’il fera pencher la balance pour le titre. “Les oppositions directes car on peut penser que ces équipes peuvent réussir un sans-faute dans les dernières journées. Certaines disposent d’un ou deux jokers même si Paris en a déjà grillé un, dimanche. Lille a bien trois déplacements chez ses concurrents  mais aujourd’hui, avec les huis clos, ça change la donne.

Bouton retour en haut de la page