OpinionPSG News

Degorre d’accord avec Wenger sur les deux visages du PSG

Le PSG a offert deux visages complètement différents lors de son match contre Manchester City en demi-finale de la Ligue des Champions (1-2). Brillant en première mi-temps, ils se sont écroulés en deuxième période. Pour Arsène Wenger, c’est un problème mental après l’égalisation chanceuse des Citizens ce que réfute Mauricio Pochettino. Damien Degorre penche plus pour l’analyse de l’ancien entraîneur d’Arsenal.

On veut tout expliquer par le prisme du PSG mais il faut aussi voir la performance – en seconde période – de Manchester City qui a joué beaucoup plus haut. Pendant un quart d’heure, le PSG ne touchait plus le ballon, on arrivait plus à ressortir, dès qu’ils récupéraient le ballon, ils le perdaient directement. Mais malgré tout, pendant un quart d’heure, Paris tient, se remémore Degorre dans l’Equipe du Soir. Manchester égalise, sur même pas une action, sur un coup du sort. Et pour moi ça a été un coup de pompe psychologique incroyable pour le PSG qui s’est affaissé psychologiquement. Je ne crois pas à la thèse physique parce que dans les 10 dernières minutes ils étaient à 10 contre 11 et physiquement ils étaient costauds.

Bouton retour en haut de la page