Ligue 1PSG News

Le Graët : “Canal et beIN sont nos partenaires naturels et ils doivent se mettre à un niveau normal”

Oublié le 1.153 milliard d’euros par saison de la période 2020-2024 décroché par la Ligue de football professionnel (LFP) en termes de droits TV. L’euphorie de mai 2018 a cédé la place à la désillusion. La crise sanitaire et le fiasco Mediapro ont terrassé la Ligue 1. Il faut maintenant commencer à reconstruire et définir un nouvel horizon jusqu’en 2024. En cours de semaine, Maxime Saada, le président de Canal Plus, a fait une présentation aux membres de l’Assemblée générale de la LFP. L’idée serait que le chaîne cryptée diffuse les deux meilleures affiches de la journée (samedi après-midi et dimanche soir) et qu’un partenaire complète l’offre (DAZN, beIN Sports ou un chaîne de la LFP). Une somme totale qui pourrait atteindre un peu plus de 500M€ fixe pour la première saison. Cependant, le président de la FFF, Noël Le Graët, a contesté cette proposition de Canal Plus.

Qu’il y ait eu un petit divorce, je peux comprendre, cela peut arriver. Mais maintenant, il faut arrêter les histoires. Canal et beIN sont nos partenaires naturels et ils doivent se mettre à un niveau normal. On était à 1,3 milliard d’euros (avant la défaillance de Mediapro), c’était peut-être beaucoup avec un partenaire qui nous avait fait miroiter des sommes importantes. Mais je constate que les Anglais restent à plus de 2 milliards, que les Allemands sont à 1,3 milliard, que les Espagnols et les Italiens sont à 1,2 milliard. On ne peut pas être à 500 (millions d’euros) et dire merci Canal. On ne peut pas présenter des chiffres comme il le fait“, a déclaré Nöel Le Graët au sujet des droits TV en France, dans des propos rapportés par lequipe.fr. “Il y a eu une présentation très professionnelle (de Saada) pour montrer que c’est difficile, mais ça aussi je sais le faire dans ma boîte… De façon bien élevée, mais un peu dure, je lui ai dit que Canal devait revoir sa position. On a des clubs en difficulté avec des pertes cumulées de l’ordre d’un milliard, voire 1,1 milliard (d’euros). Nous devons nous retrouver très vite pour changer les chiffres proposés. C’est la moindre des choses. Nous, on est prêts à modifier notre comportement. On a sûrement des choses à améliorer. Canal doit se dire que la Ligue est en difficulté, je vais l’aider et pas attendre trois ans. C’est trop long.”

Bouton retour en haut de la page