Analyse tactiqueLigue 1PSG News

Avant Paris, analyse en images du plan de jeu de Bordeaux contre Reims (1/2)

Bordeaux a réussi à empocher quatre points sur les deux derniers matches de Ligue 1 : un à domicile contre Reims (1-1) et trois sur la pelouse de Caen (1-2). Avant de recevoir le Paris Saint-Germain dimanche prochain à Chaban-Delmas, Canal Supporters vous propose de revenir sur la mise en place tactique utilisée par Willy Sagnol qui a porté ses fruits sur ces deux rencontres. Pour le premier des deux volets de cette analyse, focalisons-nous sur Bordeaux / Reims, qui a eu lieu samedi dernier, à Chaban-Delmas, dernier match à domicile avant la réception des champions de France.

BORDEAUX 1-1 STADE DE REIMS

bdx

Pour la réception du Stade de Reims, 15ème au coup d’envoi et à trois points devant le premier relégable, les Girondins de Bordeaux ont la possibilité de passer cinquième devant l’AS Saint-Etienne en cas de victoire. Willy Sagnol met en place un 4-4-2 losange avec Clément Chantôme en sentinelle et Wahbi Khazri en numéro 10 derrière le duo d’attaque Diego Rolan-Isaac Kiese Thelin. Les latéraux Mariano et Maxime Poundjé ont pour objectif d’apporter le surnombre en phase offensive. Le Stade de Reims évolue en 4-2-3-1 avec trois vieilles connaissances parisiennes titulaires : Antoine Conte en défense, Grégory Bourillon au milieu et Gaëtan Charbonnier en numéro 10.

bdx 02

Dès les premières minutes, le plan de jeu est parfaitement respecté par les joueurs bordelais. Le transfuge du PSG reste principalement dans sa moitié de terrain récupérant des ballons très bas. Mais le jeu demeure un peu trop stérile et inefficace. Les deux attaquants, qui restent très souvent sur la même ligne, redescendent pour toucher quelques ballons puisque jamais trouvés en profondeur. La faute à une équipe de Reims qui évolue avec plus de la moitié de son équipe en repli défensif sur les premières minutes exerçant ses armes principalement en contre.

bdx 0304 bdx05 bdx

Et pourtant, c’est sur une passe en profondeur que Bordeaux trouve l’ouverture après vingt minutes de jeu. Avec un marquage approximatif sur sa personne, Wahbi Khazri est trouvé sur la ligne médiane. Après un vif coup d’oeil, il lance en profondeur Diego Rolan qui prend facilement de vitesse son vis-à-vis. L’international uruguayen réalise le bon choix en remettant en retrait pour Isaac Kiese Thelin, qui a aussi suivi la course du ballon, pour tromper Kossi Agassa. 1-0 pour Bordeaux.

06 bdx

Les « Marine et Blanc » auraient pu se faire surprendre quelques minutes avant l’ouverture du score. Benjamin Moukandjo, de la tête, voit sa tentative effleurer le poteau gauche de Cédric Carrasso. Ce n’est que partie remise. Sur un coup-franc rémois à la demi-heure de jeu, Gaëtan Charbonnier égalise. Profitant d’un marquage mal senti par Nicolas Pallois, l’ancien attaquant de la réserve du PSG saute plus haut que son vis-à-vis. Cédric Carrasso est trop court pour intervenir. Avant que le coup-franc soit botté, nous pouvons facilement remarquer que Nicolas Pallois n’est pas collé à son joueur, contrairement aux autres défenseurs bordelais. Une erreur fatale dont a su profiter le SDR. Mi-temps, 1-1.

07 bdx

La seconde période ne change pas. Même dispositif pour Bordeaux, aucun changement. Willy Sagnol encourage ses joueurs à davantage contourner le bloc défensif rémois en passant par les côtés. Voyant que cela ne change rien, Thomas Touré et Nicolas Maurice-Belay remplacent Diego Rolan et Jaroslav Plasil à l’heure de jeu. L’entraîneur bordelais leur ordonne de dynamiser les côtés, croyant éperdument que la solution doit venir de là.

09 bdx

Si Bordeaux domine logiquement la rencontre, les hommes de Jean-Luc Vasseur mettent en place quelques attaques perturbant la défense bordelaise. Contre un dispositif en losange, les joueurs de côté sont souvent libres d’organiser des offensives. Sur cet exemple, Mariano et André Boyogo Poko laissent Franck Signorino organiser un contre (qui n’aboutira à rien). Avec un peu plus d’envie, les visiteurs auraient pu réaliser le coup parfait à Chaban-Delmas. Au contraire, c’est Bordeaux qui se procure les dernières actions dangereuses.

08 bdx

Willy Sagnol encourage aussi ses joueurs à porter le surnombre dans la surface en phase offensive. A plusieurs reprises, les Girondins se retrouvent à quatre dans la surface adverse pour venir couper un centre venu de la gauche ou de la droite. Même si cela ne porte pas ses fruits, la volonté bordelaise est présente et ce plan de jeu s’est présenté à plusieurs reprises. A la 93ème minute, Bordeaux obtient un très bon coup-franc à l’entrée de la surface de Reims. Gregory Sertic, tout juste rentré en jeu, tente la frappe qui termine dans le mur. Colère noire du coach girondin puisque Wahbi Khazri était désigné pour les coups de pied arrêtés.

10 bdx

Bordeaux laisse filer deux précieux points dans la course à l’Europe. Surtout avec cette physionomie du match et toutes les statistiques en sa faveur. Comme l’a évoqué Jean-Luc Vasseur à la fin de la partie, Reims est reparti avec ce qu’il voulait dans la besace. Au coup de sifflet de final, les bordelais pouvaient avoir des regrets pour leur improductivité offensive.

Les + : 
– Premier but d’Isaac Kiese Thelin en Ligue 1.
– Bonne performance du quatuor au milieu de terrain. Plasil a réalisé une belle partie organisant le jeu comme il le pouvait.
– Chantôme : 122 ballons touchés, 91,1% de passes réussies. Adaptation réussie avec son poste de sentinelle.
– Une volonté d’attaquer toute la partie, même si cela est resté improductif.
– Une volonté d’avoir la conservation du ballon : 61% de possession. Même si Reims a refusé de prendre les rênes du jeu.
– La surnombre avec la ligne de quatre attaquants sur certaines offensives, notamment en fin de partie.

Les – :
– Match nul contre le 15ème, à domicile, alors que le club a des ambitions d’Europe.
– Passivité relative de Nicolas Pallois sur le but encaissé.
– Le 4-4-2 losange force un désavantage sur les côtés si le latéral et l’ailier montent à deux.
–  63 ballons touchés par Diego Rolan et Isaac Kiese Thelin à eux deux : trop peu servis en profondeur.

_________________________

>>> Pour le deuxième volet de cette analyse, nous nous focaliserons sur Caen / Bordeaux, qui a eu lieu ce samedi, au stade Michel d’Ornano. Rendez-vous demain, même heure, sur Canal Supporters. 

Bouton retour en haut de la page