CDF : OM / PSG – Neymar, intensité, continuité… Ce qu’on attend de ce Classique

Ce mercredi soir, les huitièmes de finale de la Coupe de France nous proposent une affiche des plus alléchantes. Le PSG se rend en terre hostile, sans le soutien de ses supporters, pour y défier l’OM dans un Classique qui s’annonce bouillant. Focus sur les points importants soulevés par cette opposition.

On le sait désormais, le mois de février, qui vient tout juste de débuter, sera celui de tous les dangers pour les hommes de Christophe Galtier. Tout a, pour l’heure, bien commencé pour les Parisiens avec deux succès de rang : d’abord à Montpellier (1-3, 21e journée de Ligue 1), puis au Parc des Princes face à Toulouse (2-1, 22e journée de Ligue 1). Désormais, et à moins d’une semaine de croiser le fer avec le Bayern Munich en huitième de finale de Ligue des Champions, c’est un déplacement périlleux au Vélodrome qui attend Lionel Messi et ses partenaires.

Un vrai gros test

Un match qui revêt une importance toute particulière. Le fait que ce soit l’ennemi phocéen, au Vélodrome et dans un match à élimination directe, joue bien évidemment pour beaucoup, mais c’est surtout un premier gros test durant ce mois de février pour le PSG. Un gros test car le club de la capitale n’a pas vraiment l’habitude de jouter contre une équipe de ce genre. Igor Tudor, intronisé l’été dernier en lieu et place de Jorge Sampaoli, prône un jeu de transition qui admet volontiers le déséquilibre. C’est, avant toute chose, une équipe qui sait mettre de l’intensité. Et justement, lorsqu’il est question d’intensité, les joueurs Rouge & Bleu n’en mènent pas large. Il faudra donc savoir répondre dans l’impact et avec les vagues qui pourraient déferler sur l’arrière-garde francilienne, c’est tout un bloc équipe qui doit se former. En revanche, cela est également à double tranchant.

En effet, les hommes d’Igor Tudor ont la fâcheuse tendance à laisser de l’espace entre leurs lignes, tant leurs allants offensifs prennent une place prépondérante dans leur philosophie de jeu. Le PSG devra donc se montrer efficace dans son pressing et son contre pressing afin de remporter la bataille du milieu de terrain. Et en ce qui concerne ce milieu de terrain, un joueur sera particulièrement scruté par nos soins : Marco Verratti.

OM PSG
Image : L’Equipe

Rouage essentiel au bon fonctionnement de l’entrejeu parisien, Marco Verratti est absent depuis un bon petit moment. D’abord blessé, il a ensuite fait son retour, mais a écopé d’un carton rouge face à Reims seulement 17 minutes après son entrée en jeu. Conséquence de quoi, il a manqué les deux dernières échéances des siens. Mais ce mercredi soir, Il Gufetto fera, selon toutes vraisemblances, son retour dans le XI concocté par Christophe Galtier. Son apport devrait donc faire un bien fou. Reste à voir quel état physique l’international transalpin affichera.

Neymar / Messi, la paire gagnante ?

Au rayon des individualités, on surveillera également attentivement Neymar Jr à moins d’une semaine d’accueillir le Bayern Munich. En l’absence de Kylian Mbappé, le PSG aura besoin, plus que jamais, de pouvoir compter sur un Ney des grands soirs. Son duo avec Lionel Messi, pour se rappeler leur fructueuse collaboration barcelonaise, se doit de faire feu de tout bois. Et cela commence dès ce mercredi soir face à l’Olympique de Marseille. Au sujet de l’état de forme, à scruter ce mercredi soir, le coach du PSG a déclaré hier en conférence de presse d’avant match : « Depuis le retour de la Coupe du Monde, il travaille tous les jours sur le renforcement de sa cheville. Evidemment il l’a soigne, mais il travaille aussi énormément pour que tout cela soit beaucoup plus solide et beaucoup plus stable. Il a été ménagé par principe de précaution par rapport à l’enchaînement des matchs. Mais là, les sensations sont très bonnes, il travaille normalement, il a fait une séance complète aujourd’hui. »

Les choix de Christophe Galtier pour cette rencontre pourraient, en outre, nous donner quelques indications en vue de ses futures compositions d’équipe durant ce mois de février. Qui pour accompagner Neymar et Messi sur le front de l’attaque face au Bayern Munich par exemple ? À l’heure où sont écrites ces lignes, le flou le plus total règne. Une indécision directement corrélée aux prestations des différents prétendants à la place de Kylian Mbappé face au club bavarois, à savoir Hugo Ekitike, qui peine encore réellement à élever son niveau, et Carlos Soler, lui qui ne parvient nullement à afficher un visage attrayant depuis son arrivée.

Twitter : @CanalSupporters

Et puis, la perte de Renato Sanches reste un gros coup dur pour Christophe Galtier. Non pas qu’il soit un joueur important depuis son arrivée, mais cela retire tout de même une option au technicien francilien dans un enchaînement de chocs assez ahurissant. Dans ce schéma, on peut assez aisément imaginer un Warren Zaïre-Emery gratter de plus en plus de temps de jeu. Le titi est d’ailleurs pressenti pour démarrer face à l’OM ce mercredi soir. Si cela venait à se confirmer, ce serait sans nul doute un message très fort envoyé au natif de Montreuil (93).

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page