HandballPSG News

Raul Gonzalez : “On a bien travaillé notre défense et notre attaque”

Ce lundi à 18 heures (beIN SPORTS 1), le PSG affrontera – à Cologne – Barcelone dans le cadre de la demi-finale du Final4 2019-2020 de la Velux EHF Champions League. Et à quelques heures de cette confrontation face au club catalan, l’entraîneur des Rouge et Bleu, Raul Gonzalez, a évoqué ce choc européen, dans des propos accordés au site officiel du PSG.

Comment sens-tu l’équipe ? Très bien. Nous n’avons pas joué cette semaine, donc nous avons pu nous reposer. Ça nous a aussi laissé plus de temps pour préparer cette demi-finale. On a bien travaillé notre défense et notre attaque. On s’est aussi préparé à plusieurs cas de figures. On est tous très motivé ! Nous sommes prêts et impatients d’y être”, a déclaré Raul Gonzalez à psg.fr. “Ce sera mon premier avec Paris. Mais tous les Final4 sont différents. Il y a toujours des surprises ! Pour gagner, il faudra être concentré dès le premier match. Pour l’instant, nous ne sommes focus que cette rencontre face à Barcelone.”

Initialement prévu à la fin de la saison dernière, ce Final4 de la Velux EHF Champions League a été reporté à fin décembre en raison de la pandémie mondiale. Pour Raul Gonzalez, ce report à la fin de l’année 2020 pourrait avoir une certaine importance. Tout sera différent. On va jouer à huis clos, alors que dans cet événement les joueurs sont très motivés par le public. Mais on s’est un peu habitué à ça, parce que nous jouons avec peu ou sans supporter depuis le début de la saison. Le fait de le placer à ce moment-là va aussi empêcher les internationaux de profiter en cas de victoire. D’habitude, ils sont en vacances, cette fois, ils iront avec leur équipe nationale.”

Outre Raul Gonzalez, le pivot du PSG Handball, Luka Karabatic, s’est exprimé sur l’état de forme des Rouge et Bleu avant cette affiche face à Barcelone, via l’AFP. Il y a eu plusieurs phases dans cette première partie de saison. On a commencé avec plusieurs défaites en Ligue des champions, qui n’étaient pas non plus catastrophiques, mais on voyait clairement qu’il nous manquait des choses. On avait conscience que ça pourrait être un peu compliqué parce que l’équipe a pas mal bougé à l’intersaison, de nouveaux joueurs sont arrivés. On n’a pas paniqué, on savait dès le début qu’on aurait pas mal de travail à faire. Derrière, on a eu la blessure de Niko (Karabatic, victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, ndlr) qui nous a fait du mal parce que c’était notre maître à jouer, depuis de nombreuses années. Je pense qu’on a réussi à se réorienter. On a fait de bonnes performances depuis, on est montés en puissance ces dernières semaines, on avait un calendrier compliqué, on a réussi à aller chercher deux grosses victoires à l’extérieur (contre Nantes et Montpellier en Championnat de France, ndlr), donc c’est une bonne chose.” Avant le départ pour l’Allemagne, l’effectif parisien a reçu le soutien des membres du Collectif Ultras Paris (voir ci-dessous). Ils ont notamment remercié le désormais ex-manager général du PSG Handball, Bruno Martini.

Bouton retour en haut de la page