OpinionPSG News

Sanfourche : “C’est dans une logique normale que le PSG travaille sur des gros dossiers comme celui de Messi”

En fin de contrat avec le FC Barcelone en juin prochain, l’avenir de Lionel Messi (34 ans / FC Barcelone) est au centre des discussions depuis de nombreux mois. Et sans surprise, le PSG est associé à une possible arrivée de l’international argentin au sein de son effectif. De plus, les mots du directeur sportif parisien, Leonardo, ont crée un véritable traumatisme dans la presse catalane. Les grands joueurs comme Messi seront toujours mis sur la liste du PSG. Mais ce n’est bien sûr pas le moment d’en parler, ni d’y rêver. (…) Mais on est assis à la grande table de ceux qui suivent le dossier de près. En fait, non, on n’est pas encore assis, mais notre chaise est juste réservée au cas où… Sur le plateau de l’EDS, le journaliste de RTL, Philippe Sanfourche, estime que le PSG disposerait des moyens nécessaires pour une arrivée de Lionel Messi, encore plus en cas de départ de l’un de ses deux joueurs phares, Neymar et Kylian Mbappé.

La question est de savoir s’ils ont l’argent ou pas. Et là on parle du PSG, pas d’un club normal. Il y a deux choses. Déjà, les transferts de Neymar et Mbappé vont arriver au bout d’amortissements, donc possibilité de réinvestir lourdement. L’amortissement se fait sur la durée du contrat. Deuxièmement, on sait qu’on est en période de discussions pour les prolongations et il y a quand même de forte chance pour que l’un des deux s’en aille”, a expliqué Philippe Sanfourche lors de l’émission L’Equipe du Soir. Donc c’est dans une logique normale que le PSG travaille sur des gros dossiers comme celui de Lionel Messi. Pour Cristiano Ronaldo (35 ans, sous contrat avec le Juventus jusqu’en 2022), ça travaille aussi. De tout temps, le PSG et Ronaldo étaient en lien, surtout qu’il y a une vraie volonté du joueur, du côté de Messi c’est moins sûr. Donc, ils ont tout à gagner. Le passé nous a montré que le transfert de Neymar a boosté considérablement les revenus du PSG, bien sûr dans un monde normal avant la crise sanitaire. Donc Messi, c’est Neymar puissance trois.”

Bouton retour en haut de la page