Champions LeaguePSG News

Chelsea / PSG : Les notes

Comme pressenti, Thiago Motta a été aligné au milieu de terrain. Ainsi, Laurent Blanc a pu décaler Marquinhos sur la droite pour former une défense 100% brésilienne qui avait donné satisfaction en championnat. En pleine forme en ce moment, Pastore en a également profité pour accompagner Cavani et Ibrahimovic en attaque.

 L’entame de match a été serré entre les deux équipes avec des Londoniens, beaucoup moins attentistes que prévus. De ce fait, les occasions se sont faites rares. A la demi-heure de jeu, la situation s’est énormément compliqué pour le Paris Saint-Germain avec l’expulsion d’Ibrahimovic (31′). Les joueurs de Mourinho ont alors été de plus en plus pressants.

Au retour des vestiaires, alors que Chelsea imposait tranquillement sa domination, les Parisiens ont été à deux doigts d’ouvrir le score mais la frappe de Cavani (58′) a heurté sur le poteau. Cette action a clairement refroidi les Londoniens et redonné confiance au PSG, dangereux à chaque fois qu’il s’approchait de la surface adverse.

Finalement, Cahill, après un cafouillage sur un corner, a trouvé l’ouverture (81′). Ce but n’a pas découragé les Parisiens qui ont répliqué grâce à David Luiz, auteur de l’égalisation (86′) synonyme de prolongation. Rapidement, Chelsea a repris l’avantage avec un pénalty tiré victorieusement par Hazard (96′) mais encore une fois, les Parisiens ont montré énormément de caractère en inscrivant un but sur une tête de Thiago Silva (114′). Grâce à ce score de 2-2, Paris file en quart de finale de la Ligue des Champions. 

Sirigu [usr=6,5] Le portier a mal assuré ses relances aux pieds en première mi-temps. Ce fut ses seules erreurs car après la pause, il s’est montré vigilant sur un coup-franc vicieux de Willian (49′) qu’il a repoussé avant de sortir, d’une main ferme, un tir de Ramires (80′). Il a aussi réussi ses sorties aériennes.

Marquinhos [usr=6,5] Il a parfois souffert face à Hazard en début de rencontre mais ce dernier a fini par beaucoup dézoner. Il a alors pu s’accorder quelques libertés mais il s’est essentiellement concentré à sécuriser son couloir, et cela avec brio.

Thiago Silva [usr=7,5] Le capitaine parisien a colmaté toutes les brèches. A dix, sa tâche s’est encore plus alourdie pourtant il a toujours été là pour soulager sa défense. Alors qu’il avait été parfait, il a été l’auteur d’une main dans sa surface coûtant un pénalty transformé par Hazard. Il s’est rattrapé lors de la seconde mi-temps de la prolongation en marquant de la tête

David Luiz [usr=8] Avec Costa, les échanges ont été rudes et il n’est pas passé loin de la correctionnelle. Malgré tout, il est resté concentré sur son match en assurant toutes ses interventions défensives. Il a même dépassé ses fonctions en égalisant (86′) à quelques minutes du coup de sifflet final.

Maxwell [usr=6] Le latéral a bénéficié de quelques espaces pour prendre son couloir avant de devoir gérer le cas Willian en seconde période. Défensivement, il a parfaitement tenu son rang.

Thiago Motta [usr=6,5] Il était espéré pour fluidifier le jeu… Il a su remplir sa mission. En infériorité numérique, son rôle a légèrement changé puisqu’il a évolué au même niveau que Verratti dans un milieu à plat. Malgré tout, il a continué jusqu’au bout à maintenir l’équilibre de l’équipe.

Verratti [usr=7] Ses passes et ses dribbles dans les petits espaces ont fait des différences. En plus, à la récupération,  il a été l’auteur de nombreux tacles salvateurs même si son caractère impétueux lui a valu de nombreuses altercations. Il a été remplacé par Lavezzi qui a mis à contribution Courtois sur son premier ballon, de la tête. Quelques minutes plus tard, il a servi David Luiz pour l’égalisation sur un corner. Sa fraîcheur a fait du bien à ses partenaires même s’il a vite payé le prix de ses efforts.

Matuidi [usr=6] Dans un premier temps, il a surtout travaillé pour récupérer des ballons.  Les rares fois où il s’est projeté vers l’avant, les défenseurs adverses ont anticipé ses actions. Il a ensuite évolué sur le côté gauche où il a beaucoup couru. Il a cédé sa place à Rabiot qui est venu seconder efficacement Thiago Motta.

Pastore [usr=6] Il a pris des risques dans ses initiatives. Forcément, il a connu du déchet, cependant, sa finesse technique a souvent mis en danger la défense de Chelsea à l’image de sa transmission pour Cavani qui a abouti au poteau. Pendant les prolongations, il a tiré la langue et son jeu s’en est légèrement affecté. Pour gagner du temps, il est remplacé par Van der Wiel (118′).

Cavani [usr=5] L’Urugayen a failli se procurer une action dès les premières minutes. Ensuite, il n’a plus rien eu à se mettre sous la dent. En contre-partie, il a aidé ses coéquipiers à défendre. Avec l’exclusion d’Ibrahimovic, il a retrouvé la pointe de l’attaque. A l’heure de jeu, il a filé dans le dos de la défense anglaise mais son tir a échoué sur le poteau de Courtois qu’il avait dribblé. Psychologiquement, il a quand même su rester dans son match mais il n’a plus eu d’autres occasions.

Ibrahimovic (non noté) Il a voulu jouer haut en décrochant moins que d’habitude. Le résultat n’a pas été au rendez-vous. Pire encore, il a écopé d’un sévère carton rouge (31′) après une faute sur Oscar.

Bouton retour en haut de la page