Articlesfil infos

FC Lorient – PSG 1-1 / 2 points de perdus !

Paris ne ramène qu’un match nul de Lorient arraché dans les derniers instants malgré une nette domination. Dommage car ce PSG est de plus en plus consistant à l’extérieur.

Déplacement toujours difficile à Lorient pour les Parisiens… mais cette fois, fort de quelques belles prestations à l’extérieur, le PSG ne vient pas en victime. Si Coupet à pris place dans les buts, Ceara a été préféré à Tiene à gauche et Bodmer aligné à la place de Makelele au milieu, les Rouge&Bleu ne sont pas destabilisés. Ils prennent même le contrôle des opérations.

Comme à son habitude, c’est Giuly qui ouvre les hostilités par une bonne frappe cadrée, on joue depuis 37″. Et les 20 premières minutes vont être parisiennes. Les hommes de Kombouaré jouent haut et ne laissent pas respirer Lorient. Les occasions ne tardent pas à arriver mais la tête d’Hoarau (8′), un cafouillage devant le but que Chantôme ne peut conclure (13′) ou encore une tête de Nenê à côté (17′) ne permettent pas au PSG, encore une fois maladroit, d’ouvrir le score.

Dans ces conditions Paris s’expose au contre. Sur une contre-attaque rapide, décalé par Kitambala, Gameiro hérite d’un bon ballon qu’il loge d’un lobe sur la barre de Coupet (23′). Lorient reprend des couleurs et sur un corner que personne ne touche au premier poteau, c’est Kitambala qui est tout heureux de voir le ballon lui arriver pour une reprise facile du plat du pied au deuxième. Lorient mène avec pas mal de réussite (1-0, 32′).

Paris va repartir au charbon, mais Erding ne peut pousser de la cuisse le ballon dans la cage d’Audard suite à centre fort de Nenê devant le but (35′). Enfin, juste avant la pause, Horau reprend énergiquement le ballon de la tête sur un nouveau centre parisien, mais Audard, qui est parti pour faire un grand match, est encore à la parade (44′). A la pause, Paris est mené et pourtant les stats sont parlantes. Avec 10 occasions à 3 et 13 tirs, le PSG aurait déjà dû se mettre à l’abri.

Et Nenê surgit encore !

En deuxième mi-temps, Lorient tente de rééquilibrer les débats, mais à la frappe croisée de Gameiro (50′), Bodmer répond par une autre frappe qu’Audard capte après une belle envolée (55′).  Puis il est à nouveau à la parade sur une tête de Bodmer pourtant seul devant le but (61′). C’est sûr, les Parisiens sont maudits. Comment perdre ce match avec autant d’engagement et d’occasions ?

Giuly a été remplacé par Luyindula et Hoarau (qui fera un malaise sur le banc en fin de rencontre) cède maintenant sa place à Sessegnon (68′). Puis c’est au tour de Ceara d’être remplacé par Tiene victime d’une fracture du nez suite à un coup de coude lorientais. Paris pousse, Paris domine, mais toujours pas de but. Erding, fauché dans la surface sur un crochet aurait logiquement dû heriter d’un pénalty, mais M. Castro, pas vraiment conciliant avec les Parisiens ce soir, n’aura rien vu.

Heureusement, alors que l’on joue la dernière minute, Bodmer remet un ballon de la tête vers Nenê dans la surface, lequel contrôle puis trompe Audard d’une belle frappe croisée (89′). Les joueurs et Kombouaré sur la touche explosent de joie. Ce n’est que justice pour un PSG qui ne méritait pas de perdre ce soir, et aurait même pu (dû ?) faire bien mieux avec un peu plus de réalisme.

Bouton retour en haut de la page