Champions LeagueChampions LeaguePSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Barça, Neymar, Verratti, Messi, Laporta, Pochettino

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce lundi 8 mars 2021, avant-veille du huitième de finale retour d’UEFA Champions League face au FC Barcelone :

Le retour de Marco Verratti à un poste qu’il occupait dans sa jeunesse à Pescara avec Mauro Pochettino au PSG. Résultat, quatre passes décisives en neuf matches. “Même avec le retour de Neymar, Verratti pourrait continuer à évoluer plus haut, dans un schéma à seulement trois attaquants”, juge L’Equipe.

Et on lit également dans le journal sportif que Neymar a participé entièrement à l’entraînement collectif hier matin. Ce qui augure d’une place dans le groupe. Idem pour Alessandro Florenzi. “Si cette tendance positive se confirmait, le PSG devrait pouvoir compter sur un effectif au complet, à l’exception de Bernat, en phase de reprise, et sans doute de Kean, testé positif au Covid mercredi.” Avec un petit doute aussi concernant les adducteurs de Thilo Kehrer.

Dans L’Equipe encore, on parle de la communication de Mauricio Pochettino. Le quotidien voit chez lui une “communication publique prudente qui tranche avec celle de son prédécesseur.” Avec l’Argentin, “la direction de la communication du PSG peut presque s’autoriser des siestes les veilles de match à l’heure du déjeuner : c’est souvent court, prudent et surtout consensuel. Une communication assez aseptisée. […] Pochettino ne sort jamais de la voie, se veut rassembleur avec les différentes structures – staff médical – et relaie les discours de ses dirigeants.”

“L’actionnaire qatarien fêtera ses dix ans à la tête du PSG en juin. Une décennie mise à profit pour combler le retard sur des formations « historiques » comme Barcelone”, juge Le Parisien. Et “l’heure est à la bascule pour le PSG, éliminé à trois reprises par les Blaugrana entre 2013 et 2017. Avec le 4-1 acquis au Camp Nou, le Paris de Mbappé a frappé le premier coup. Le second est attendu mercredi. Pour valider dix ans d’une course effrénée.”

N’en déplaise à Joan Laporta, élu sans surprise nouveau président du FC Barcelone (avec 54,28% des votes), “quatre mois après la démission de Josep Maria Bartomeu et onze ans après avoir laissé son poste (2003-2010)”, comme le relève l’AFP. “Laporta se retrouve face à un immense chantier de reconstruction. Le premier dossier brûlant concerne l’avenir de Messi. L’Argentin de 33 ans n’a encore rien décidé… mais est officiellement libre de négocier sa sortie vers un autre club depuis le 1erjanvier. Le deuxième gros chantier sera économique :avec plus d’un milliard d’euros (1,173) de dette à long terme, et 730,6M€ à trouver d’ici fin juin, Joan Laporta devra négocier un échelonnement avec les créanciers… et discuter avec le vestiaire pour une éventuelle diminution des salaires.”

Le nouveau président du Barça “a aussitôt envoyé un message : il n’a pas apprécié que le PSG parle d’un intérêt pour Messi”, constate Le Parisien. Voici les mots de Joan Laporta : “Paris a manqué de respect au Barça en parlant publiquement de Messi. Un joueur peut publiquement souhaiter la venue du meilleur joueur de l’histoire. Un club, non. Leonardo s’est trompé et je pense qu’il le sait. Le PSG a bien compris le message. Le match à Paris mercredi sera mon premier en tant que président. J’adore notre nouvelle rivalité. Même si nous avons deux modèles différents : l’un appartient à ses supporters, l’autre à un émir qui met de l’argent à la fin de saison. […] Messi veut rester au Barça. Il a peut-être écouté d’autres clubs… mais Leo sait que tout va changer le soir des élections. Avec moi, il a gagné des titres. Je suis crédible à ses yeux. Aucun club ne représente une menace.”

Bouton retour en haut de la page