PSG News

La revue de presse PSG : Mbappé arrive en prêt, Aurier saura demain, Reina…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce lundi 28 août 2017.

“Les dirigeants du PSG et de Monaco ont bouclé hier soir la venue de Kylian Mbappé dans la capitale. Les deux clubs ont trouvé un accord sous la forme d’un prêt avec une option d’achat de 180M€, écrit Le Parisien. Il deviendra en juillet 2018 le deuxième joueur le plus cher de l’histoire sauf si, d’ici là, la folie des grandeurs continue d’agiter le monde du football. Paris et Monaco ont cherché la bonne formule pour que le vendeur ne soit pas perdant et l’acheteur pas sanctionné puisque, pour l’instant, Paris n’a pas réussi à vendre ou prêter quatre à cinq joueurs. Il convient cette année de dépasser la barre de 100 M€ d’économies pour rester dans les clous du fair-play financier. Ce lundi, il rejoindra sous les objectifs des caméras Clairefontaine où les Bleus sont attendus autour de midi. En attendant, avec Neymar, Cavani et Mbappé, le PSG dispose d’une attaque de légende, digne des plus grandes écuries, comme le Real Madrid ou Barcelone.”

“Après avoir raté son mercato 2016 dans les grandes largeurs, le PSG est en train de prendre une revanche éclatante, juge L’Equipe. Un mois après Neymar, il a réussi hier soir un incroyable doublé en concluant l’arrivée de Kylian Mbappé, sous la forme d’un prêt avec option d’achat non obligatoire d’un montant à peine moins étourdissant, 180 M€ hors bonus. Voilà le PSG à la tête des deux transferts les plus onéreux de l’histoireLe spectre du fair-play financier est une des raisons majeures qui ont autant retardé l’issue de ce feuilleton. Cela explique, entre autres, pourquoi le PSG n’a transmis sa première proposition concrète que jeudi dernier. […] Conscients qu’ils devaient boucler l’affaire avant le début du rassemblement des Bleus, cet après-midi, les deux clubs sont donc tombés d’accord autour d’un montage qui peut surprendre. Vu les sommes en jeu, on peut toutefois imaginer sans peine que des documents sous seing privé ont été signés pour garantir que le PSG paiera quoi qu’il arrive les 180 M€ l’été prochain. Son contrat avec le club parisien sera finalisé aujourd’hui.”

“Le feuilleton administrativo-judiciaro-sportif autour de Serge Aurier n’a pas encore trouvé son épilogue, rapporte le quotidien sportif. Depuis dix jours, le latéral a trouvé un accord avec Tottenham sur un contrat de 5 ans. L’international ivoirien a même passé une visite médicale anticipée avec les Spurs. Parallèlement, le PSG s’est mis d’accord avec Tottenham sur un transfert de 25 M€, plus 2 M€ de bonus. Entre les deux clubs, tous les documents ont été rédigés. Mais ce transfert est suspendu à la clarification de la situation administrative du joueur. Il devrait connaître demain la décision des autorités anglaises concernant sa demande de visa. S’il lui est de nouveau refusé, les accords tripartites seraient caducs. Il resterait alors seulement deux jours au PSG, en quête de liquidités, pour trouver une autre solution – probablement l’Italie – à son latéral droit. L’hypothèse de le voir rester six mois de plus au PSG n’est donc pas totalement à exclure.”

“Si ce n’était pas une des priorités de son mercato, le PSG a observé le marché des gardiens, lit-on enfin. Le PSG avait ainsi ciblé Pepe Reina (34 ans) qui évolue depuis deux ans à Naples, où il est sous contrat jusqu’en juin. Mais le club italien a fait savoir au PSG qu’il n’était pas vendeur et a fermé la porte. À moins que ce ne soit le temps de lui trouver un remplaçant ?”

presse PSG“Après le recrutement de Neymar, le club parisien a entériné le prêt avec option d’achat non obligatoire, contre 180M€, du prodige monégasque, constate Le Monde. « C’est un choix à 100 % sportif. Kylian voulait rester en France. Avant d’aller à l’étranger, il veut marquer l’histoire de sa ville et de son pays. Le PSG le veut depuis qu’il a 9 ans », glisse au Monde l’entourage du jeune buteur. […] Le recrutement de l’attaquant atteste de la force de frappe financière du PSG, propriété de QSI. L’opération témoigne surtout de l’ambition dévorante qui anime les dirigeants du club. Avant l’arrivée de Mbappé, le PSG avait déjà déboursé 238 millions d’euros en transferts. Les achats compulsifs du PSG renvoient aussi à la viabilité de son modèle économique. Comment l’équipe de la capitale peut-elle rester, à moyen terme, dans les clous du fair-play financier ? L’instance ne se penchera sur le dossier Neymar, rémunéré 30M€ net par an, qu’à l’automne 2018.”

Bouton retour en haut de la page