AnciensPSG News

Rodriguez : “Fouler la pelouse du Parc était un sentiment merveilleux”

Cristian Rodriguez a passé deux saisons au PSG, de 2005 à 2007, mais sa carrière parisienne n’a pas débuté de la meilleure des manières. En effet, arrivée en même temps que Carlos Bueno à l’été 2005, les deux joueurs ont vu leurs transferts gelés par la FIFA en raison de la contestation de ces derniers par leur club, le CA Peñarol, les privant également de la sélection nationale uruguayenne. Pour So Foot, Rodriguez est revenu sur ces mois difficiles.

C’était dur. J’avais reçu l’étiquette de rebelle depuis mon pays d’origine et j’étais devenu insélectionnable. Heureusement, cela n’a pas été vu de la même façon en Europe. Je suis parti avec mon représentant, mais je sentais que cela ne plaisait pas à mon institution. L’affaire a duré de longs mois. C’était assez déstabilisant, car je ne faisais que m’entraîner, et dans le même temps, je voyais que mon nouveau club ne faisait pas trop confiance aux jeunes. Après une période plus calme, les choses sont rentrées dans l’ordre.El Cebolla (35 ans) s’est ensuite remémoré sa première apparition sous le maillot Rouge & Bleu contre Lyon, le 3 décembre 2005. “Il y a beaucoup d’émotion. J’ai ressenti une sorte de soulagement, car j’étais venu au PSG pour jouer au football et j’avais dû patienter pour y arriver. Cette situation frustrante constituait un stress à un niveau personnel. Tout ce que nous avons dû faire avec des avocats pour aller défendre mon cas à la FIFA… Vivre cela à 19 ans, ce n’est pas agréable. Mais grâce à Dieu, le football est revenu par la suite. Paris est une grande équipe européenne avec l’ambition de gagner un maximum de titres. Fouler la pelouse du Parc des Princes était un sentiment merveilleux, car c’est l’un des plus beaux stades du monde. Les Boulogne Boys, Auteuil… J’ai encore ces images qui me viennent en tête, c’était très beau et j’ai apprécié cette ambiance.

Cristian Rodriguez a ensuite estimé qu’il était un peu trop jeune (20 ans) pour réussir au PSG. “J’étais trop jeune. Je crois que c’est la principale explication parce que j’avais envie de jouer plus souvent dans l’équipe, mais cela ne pouvait pas se matérialiser concrètement. Honnêtement, je pense que j’avais les capacités pour m’imposer, mais il fallait simplement me donner plus de temps de jeu. C’est pour cela que j’ai décidé de choisir Benfica qui me laissait l’opportunité de jouer en Ligue des champions et faire mes preuves en Europe.

Bouton retour en haut de la page