Ligue 1PSG News

Bordeaux / PSG : Les notes

Après une qualification héroïque face à Chelsea mercredi dernier en Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain a retrouvé le championnat avec un déplacement à Bordeaux. Sans Cavani ou Maxwell, laissés sur le banc, et Marquinhos, préservé à cause d’une fatigue musculaire à la cuisse, les Parisiens ont souffert au point de rapidement concéder l’ouverture du score (14′) sur un corner repris victorieusement par Sané. Ce but n’a changé en rien la physionomie du match puisque les hommes de Laurent Blanc ont continué de subir. Et les soucis ne se sont pas arrêtés là pour Paris qui a vu son défenseur David Luiz quitté la pelouse (39′) à cause de douleurs derrière la cuisse.

La mi-temps a fait du bien aux Parisiens qui ont rapidement égalisé (50′). Les débats se sont alors équilibrés avant que la sortie sur blessure de Cabaye (68′), pourtant entré en jeu seulement quelques minutes plus tôt, ne désorganise le PSG. A dix, en attendant son remplacement, Bordeaux en a profité pour reprendre l’avantage (69′). Durant les dernières minutes, les occasions se sont multipliées de parts et d’autres. Ainsi, Lavezzi a mis Contento à la faute pour obtenir un pénalty transformé par Ibrahimovic (85′). Mais quelques minutes plus tard, Rolan a redonné l’avantage à Bordeaux (89′), scellant le sort de la rencontre.

Sirigu [usr=4,5] Il a rapidement chauffé ses gants en repoussant les deux premières occasions bordelaises (6′ et 14′). Au bout de leur troisième tentative, il a fini par s’incliner (17′). Il a réalisé un troisième arrêt décisif sur un tir à bout portant de Chantôme (68′) avant d’encaisser un deuxième but (69′). Pour ne rien arranger, il a concédé un troisième but avec un tir de Rolan qui est passé entre ses jambes. A noter également que beaucoup de ses relances aux pieds en première période ont été ratés.

Van der Wiel [usr=4] Défensivement, il a globalement tenu le choc même si certaines de ses interventions faisaient parfois craindre le pire. Mais le plus préjudiciable, c’est qu’une fois la ligne médiane passée, il a bafouillé son football comme souvent ses derniers temps.

Thiago Silva [usr=4,5]  Face à Kiese Thelin, il a été en difficulté et, sur le premier but de Bordeaux, c’est lui qui a mal assuré son marquage sur Sané. Il a élevé son niveau en seconde période en reprenant le dessus physiquement. Cependant, il n’a rien pu faire durant les dernières minutes face à un Bordeaux qui attaquait en nombre.

David Luiz (non noté)  Il n’a pas fait preuve d’une grande sérénité. Des errements probablement causés par des problèmes physiques puisqu’il a rapidement quitté ses partenaires, remplacé par Camara (5). Après quelques minutes de flottement, “Papus” a su prendre la mesure des attaquants bordelais. Malheureusement, en fin de match, il a fini par être débordé.

Digne [usr=3,5] Beaucoup trop d’approximations ont ponctué son jeu. La plupart du temps, ses relances ont été mal assurés et les Girondins de Bordeaux ont souvent réussi à déborder sur son côté.

Thiago Motta [usr=5,5] Son expérience et son calme ont légèrement soulagé son équipe face au pressing très haut des Bordelais. Dommage que sur une protestation, il ait écopé d’un carton jaune évitable (40′). Il a cédé sa place (60′) à Cabaye qui s’est immédiatement très vite au genou. Dans l’urgence, Cavani est entré en jeu (73′) pour un dernier quart d’heure où il n’a rien montré.

Verratti [usr=5,5] Trop discret en première mi-temps, il a très peu pesé sur les débats. Il n’est donc pas étonnant d’avoir vu le milieu de terrain francilien totalement dominé puisqu’il est un rouage essentiel pour ressortir le ballon proprement. Nettement plus présent après la pause, les effets ont été immédiat avec un PSG beaucoup plus entreprenant. Mais comme l’ensemble de ses coéquipiers, il a tiré la langue en fin de rencontre.

Rabiot [usr=5] Il a livré beaucoup de duels au milieu de terrain. Il ne les a pas tous remporté, loin de là mais il a eu le mérite de ne jamais rien lâcher. En revanche, au niveau de ses passes, il n’est pas parvenu à jouer juste notamment lorsqu’il tentait d’apporter le surnombre devant.

Pastore [usr=6] Depuis le côté gauche, il a été l’un des seuls Parisiens à pouvoir faire des différences. Dès le retour des vestiaires, il a été repositionné dans l’axe pour évoluer derrière Ibrahimovic ou Lavezzi. Jusqu’à la fin du match, ses passes ont semé le désordre chez l’adversaire. Ce ne fut pas suffisant…

Lavezzi [usr=4] Il a beaucoup couru, mais dans le vide en première mi-temps. Plus incisif après la pause, il a allègrement pris la profondeur. Par contre, il a encore gâché une occasion énorme en butant à deux reprises face à Carrasso. Il s’est quelque peu rattrapé en provoquant un pénalty (84′).

Ibrahimovic [usr=5,5] Peu touché par ses partenaires et dominé par Sané dans les airs, sa première mi-temps fut laborieuse. A une seule reprise, il a su prendre de revers la défense bordelaise mais sa frappe n’a pas surpris Carrasso. Finalement, le Suédois a profité d’une mésentente de ce dernier avec ses défenseurs pour marquer avant de doubler la mise sur pénalty. Malgré ces deux buts, il n’a pas réussi une grande prestation.

Bouton retour en haut de la page