Ligue 1PSG News

Pélissier : “On connaît l’équipe que l’on va affronter, une des meilleures d’Europe”

Après une semaine complète de préparation, les joueurs du PSG se déplaceront sur la pelouse du Moustoir afin d’affronter le FC Lorient (dimanche après-midi à 15h sur la chaîne Téléfoot), dans le cadre de la 22ème journée de Ligue 1. Leader du championnat (45 pts), le club de la capitale devra s’imposer afin de conserver sa première place. Face à eux, les Rouge et Bleu retrouveront un équipe de Lorient (19e, 15 pts) qui a engrangé de la confiance après une victoire au finish face au Dijon FCO (3-2) ce mercredi. Pour le site officiel des Merlus, l’entraîneur du FCL, Christophe Pélissier, a évoqué cette affiche face au PSG et s’est exprimé sur le changement d’entraîneur chez les Rouge et Bleu.

Comment aborder ce match face au PSG ?

Pélissier : On connaît l’équipe que l’on va affronter, une des meilleures d’Europe. Elle vient de changer de coach. Du coup, cela mobilise encore plus l’effectif à court terme. C’est un match dans lequel on a tout à gagner. Il faut prendre du plaisir. Même si nous avions perdu au match aller, nous avions tout donné. Le PSG était supérieur à nous. On avait fait un match de qualité et j’espère qu’on saura le faire de nouveau dimanche. S’appuyer sur le match aller (défaite 2-0 de Lorient, le 16 décembre dernier) ? La difficulté, c’est qu’il y a eu un changement de coach. Les principes ont sans doute évolué. Ce n’est jamais évident. Quand on affronte des joueurs de ce niveau, il faudra donner le meilleur de nous-mêmes. Même si ce sont souvent eux qui décident de la tournure de la rencontre.”

Son avis sur Mauricio Pochettino

Pélissier : “Je ne le connais pas personnellement. Mais indirectement, il a eu Tanguy Ndombélé (à Tottenham, ndlr) que j’ai fait débuter en professionnel à Amiens. Et en discutant un peu avec lui, j’avais eu des échos sur ce coach. Sur le plan humain, c’est quelqu’un qui a beaucoup d’empathie avec le groupe mais qui était très dur sur les séances d’entraînement, avec beaucoup d’intensité. On le voit déjà sur les premiers matches du PSG où les joueurs effectuent beaucoup de pressing.”

Bouton retour en haut de la page