Ligue 1PSG News

Galtier : “Le PSG est habitué à ce genre de calendrier avec des matches décisifs”

Après une trêve internationale d’une dizaine de jours, la Ligue 1 reprendra ce week-end avec un choc entre le PSG et le LOSC, dans le cadre de la 31e journée du championnat. Une affiche entre les deux premiers de Ligue 1 qui sont à égalité de points (63 pts). Et à la veille de ce choc, l’entraîneur des Dogues, Christophe Galtier, s’est présenté en conférence de presse d’avant-match. Il ne pourra pas compter sur Jérémie Pied et Zeki Çelik pour ce match. Extraits choisis.

Les absents du PSG

Galtier : “Je ne sais encore qui sont les absents. Paris reste un gros effectif, avec un gros collectif et des individualités. Les Sud-américains ont eu le privilège de ne pas se déplacer, ni de jouer. Ils ont eu l’occasion de peaufiner leur condition physique. Je ne sais pas le onze de départ du PSG, mais on sait qu’il y a aura beaucoup de talents.”

La défaite en Coupe de France face au PSG (3-0)

Galtier : On doit corriger ce qui n’avait pas bien fonctionné et on doit améliorer la réalité du match face à Paris. Le score reste le score, mais il y a eu la vérité des surfaces. Une équipe plus chirurgicale sur le plan offensif et nous qui avons buté sur Navas. Il y aura peut-être quelques réajustements dans quelques secteurs (…) Ce match est passé, on ne va pas s’appuyer sur une défaite. On a travaillé certains points. Jouer Paris, ça demande beaucoup d’investissement, de caractère et de personnalité, j’espère qu’on aura ces ingrédients. Puis, on doit améliorer notre approche et notre finition pour mettre le doute à Paris.”

Plus favorable d’être dans la peau du chasseur ou du chassé ?

Galtier : Pour moi, c’est la course au podium. Tout le monde aura un calendrier difficile. On a été pas mal de journées en tête du championnat. On a failli contre Nîmes et Paris est passé devant. Derrière nous, ça pousse fort. C’est une bataille pour le podium, ça se joue sur les détails, la fraîcheur et le sang-froid. À huit journées de la fin, ce sera un samedi avec des confrontations importantes… Celui qui l’emportera ne sera pas champion mais celui qui perdra sera toujours dans la course. Il restera sept matchs derrière. Si les quatre équipes sont là aujourd’hui, ça signifie qu’elles ont des qualités.”

La victoire du PSG face à Lyon (4-2), inquiétant pour le LOSC ?

Galtier : Pendant une heure, on a vu un Paris extraordinaire, capable de battre n’importe qui en Europe. Je ne veux pas être tributaire de l’état de forme de l’adversaire. Je veux que nous soyons bien dans l’état d’esprit. On ne peut pas préparer le match en se disant que Paris sera un peu moins bien en ayant la tête au match face au Bayern Munich. Pour battre Paris, il faut être à 110%, 120% et 130 % si on veut faire un bon résultat.”

Un bon moment pour jouer le PSG ?

Galtier : À ce moment de la saison, le PSG est habitué à ce genre de calendrier avec des matches décisifs. Souvent à la 30e journée, le PSG avait le match pour être quasi champion de France et ensuite ils enchaînaient avec la Champions League. C’est un club, un effectif, des joueurs et un entraîneur qui sont habitués à ce calendrier.”

classementJ30
Bouton retour en haut de la page