Champions LeaguePSG News

La revue de presse PSG

Vu et lu dans la presse hexagonale ce mercredi 11 mars 2015 au sujet du PSG.

“Au PSG de jouer, sachant que sortir Chelsea, c’est bouter hors d’Europe un ancien vainqueur, une équipe admirable et beaucoup plus forte qu’Arsenal, dirigée par une légende sur le banc, José Mourinho, coach des coachs, le pape de la discipline, son plus fascinant représentant, l’un des plus agaçants aussi, quand on écoute le discours hautain, voire méprisant, hier soir, écrit Le ParisienPour entrer dans le rêve et dans l’histoire, il faut réaliser le match qui va avec. Les conquêtes se nourrissent de l’âme d’une équipe et ce soir pour escorter son exploit, le PSG devra déployer sa plus belle panoplie dans le jeu. (…) C’est bien Thiago Motta qui devrait évoluer en sentinelle devant la défense ce soir à Stamford Bridge. Le dernier entraînement des Parisiens, hier dans le stade des Blues, a confirmé la tendance qui se dessine depuis quelques jours, même si Laurent Blanc s’est échiné à brouiller les pistes.”

“C’est un match pour les cracks, un match pour les patrons, un match pour ceux qui savent taper du poing sur la table et regarder les terreurs d’en-face les yeux dans les yeux. C’est un match pour les deux Thiago du PSG et son incontournable Zlatan, avance L’Equipe. Il flotte le sentiment fort d’une montée en puissance de ces hommes clés du PSG de l’ère QSI. Comme un alignement des planètes qui surviendrait au meilleur moment(…) Laurent Blanc avait l’intention de brouiller les cartes et il a mis son projet à exécution, hier, pendant la dernière séance à huis clos, prenant soin d’en dévoiler le moins possible aux éventuels espions londoniens. L’entraîneur parisien a mélangé les compositions lors d’une opposition à huit contre huit, au cours de laquelle titulaires potentiels et remplaçants probables étaient mélangés. Malgré tout, Marquinhos s’est entraîné sur le côté droit de la défense de son équipe, ce qui confirmerait l’hypothèse que le jeune Brésilien serait titularisé au poste de latéral droit, ce soir. Autre signe : Thiago Motta et Verratti figuraient dans la même formation. A priori, Pastore, en très grande forme depuis son retour de blessure, devrait être titulaire à Stamford Bridge.”

“Si Mourinho s’est arrangé pour tenir conférence après l’entraîneur parisien, hier soir, ce n’était pas pour lui répondre, mais pour avoir le dernier mot, pour que son message sur l’arbitrage passe sans que Laurent Blanc, ensuite, ait la moindre chance de le brouiller, ajoute le quotidien sportif. Car le coach des Blues a répondu dans le vide sur tout, sauf à propos du message qu’il avait décidé de passer. Il sait comment cela fonctionne, et il sait que cela fonctionne. Il avait décidé de s’adresser à M. Kuipers, l’arbitre néerlandais de ce soir, et il a remis sur le tapis, donc, les neuf fautes sifflées sur Eden Hazard à l’aller.”

Enfin, ce journal évoque l’intérêt de grands clubs anglais pour Blaise Matuidi : “Le PSG n’ouvrirait pas les discussions à moins de 50 M€, un montant que seuls quelques clubs anglais sont capables d’aligner. (…) Les scouts de ces clubs continuent de le suivre avec un appétit non dissimulé et ils devraient avoir un œil attentif sur sa prestation, ce soir. Seulement, ils risquent de devoir patienter encore un peu avant d’être en mesure de se l’offrir. À un an de l’Euro en France, le Parisien n’est pas pressé d’aller voir ailleurs.”

“L’équation est simple à énoncer mais complexe à résoudre: Paris doit y croire en dépit de ce 1-1 alors que la saison dernière face au même adversaire, sa victoire 3-1 au Parc n’avait pas suffi, Chelsea l’emportant 2-0 au retour. C’était alors en quart de finale et une élimination ce soir, à Stamford Bridge un étage plus bas, serait une déception et un grand coup de frein aux ambitions des dirigeants parisiens, qui n’en sont pas très friands, publie l’AFPUne qualification, à l’inverse, serait une vraie grande performance, la première du PSG de QSI sur la scène européenne, et une immense revanche pour les Parisiens et leur entraîneur Laurent Blanc face aux Blues et à Mourinho. Thiago Silva et ses partenaires peuvent-ils réussir leur coup de Trafalgar face à Chelsea, ce club miroir des ambitions parisiennes, parvenu à décrocher la C1 après dix ans d’investissements massifs et d’échecs répétés ? C’est possible parce que Paris est en forme. Appuyé sur sa défense 100% auriverde, le PSG reste sur 14 matches sans défaite (10 victoires et 4 nuls) et a bien géré les blessures et un calendrier devenu démentiel en 2015.”

[dmvideo id=”x2j63uo” media_url=”http://www.dailymotion.com/embed/video/x2j63uo” width=”300″ height=”250″][dmvideo id=”x2j6doa” media_url=”http://www.dailymotion.com/embed/video/x2j6doa” width=”300″ height=”250″]

Bouton retour en haut de la page