OpinionPSG News

Cazarre : “Le côté méchant arabe riche, et gentil américain, je ne capte pas trop”

Julien Cazarre, est un immense supporter du PSG. Il donne avec humour son point de vue sur le club de son cœur, dans une époque faste.

“Je suis abonné depuis 1991. J’ai juste fait une pause de six ans à cause d’une meuf. La pire décision de ma vie. Je suis un aficionado débile. Je tuerais père et mère pour ce club. J’avais même appelé mon chien Valdo, raconte l’humoriste à francefootball.frAujourd’hui, je suis content d’avoir les Qataris. Je les préfère largement aux Américains. Eux, ils s’en foutaient. Ils faisaient crever le club. C’était un fond de pension. Si tu connais un peu l’économie, c’est quand même ça qui plombe toute l’économie mondiale. Le côté méchant arabe riche, et gentil américain, je ne capte pas trop… L’époque Colony Capital, c’est de la merde. On peut ne pas aimer les Qataris, mais ils font tout pour que le PSG soit un bon club. Et aujourd’hui, il y a peut-être moins de spectacle dans les tribunes, mais il y en a sur le terrain. On a Zlatan, David Luiz, Verratti. Lui, il est extraordinaire. Il peut devenir une idole du Parc. Il transpire l’appartenance au club. Quand on te casse les couilles avec des mecs du centre comme Coman qui se barre dès qu’il peut, ou Rabiot qui s’en tape complètement, ça me fait marrer. Les grandes stars, ce sont les mecs qui restent au club. (…) Le seul que je n’aime pas, c’est Van der Wiel. Il a le profil typique de l’escroc. Il se planque, fait des passes en retrait.”

Bouton retour en haut de la page