Articlesfil infos

PSG-Arles-Avignon : les joueurs

C’était le match piège par excellence, mais le PSG a eu la bonne idée de marquer rapidement, malgré un premier quart d’heure de doute. Un premier but d’Hoarau qui a libéré les joueurs (18′) et permis au PSG de s’offrir un match facile. Un but de Sakho (28′) et un doublé de Nênê (49′ et 56′) ont scellé une nette victoire du PSG sur une équipe d’Arles-Avignon qui se sera finalement montrée bien décevante.

Au coup d’envoi, entre les blessures des uns, la suspension ou la punition des autres, c’est une équipe new look qu’Antoine Kombouaré a aligné ce samedi soir au Parc. Edel dans les buts, une défense Tiene, Sakho, Armand, Jallet. Chantôme et Makelele au milieu avec Nêne et Giuly sur les côtés, Hoarau et Erding en pointe.

Edel : Il a donc pris la place de Grégory Coupet dans les buts, coupable d’une médiocre partie à Sochaux. AK va donc faire jouer la concurrence à ce poste tout au long de la saison. Il n’a pas eu grand chose à faire, mais sur les deux-trois tirs à ras de terre cadrés d’Arles-Avignon, il a à chaque fois relaché le ballon. Contre des équipes plus offensives ça risque de poser problème. Il garde néanmoins sa cage inviolée.

Tiene : pour son premier match avec le PSG, l’Ivoirien a joué simple et tenté de lancer Nênê devant dès que possible, le trouvant souvent. Il tergiverse parfois avant de dégager quand c’est chaud et ne fait pas toujours les bons choix. Contre des équipes d’un autre calibre, il faudra qu’il soit plus consistant.

Sakho : une partie sobre et parfaite mais les attaquants d’Arles-Avignon ne sont que rarement entrés dans la surface. Il gagne son duel contre Abenzoar sur corner et marque un beau but au deuxième poteau d’une volée du plat du pied gauche.

Armand : à nouveau placé en défense centrale côté droit et toujours aussi hésitant et maladroit dès qu’il s’agit de dégager le ballon de son pied droit ; contre de grosses équipes ça sera forcément problématique. Protège efficacement Edel avec ses camarades mais est-ce instructif devant une équipe d’Arles-Avignon aussi faible ? Il gagne 20 ballons dans le match.

Jallet : un début de match difficile comme toute l’équipe. Il adresse quelques centres pour personne, puis finit par hausser son niveau de jeu au fur et à mesure de la partie pour finalement livrer un bon match. C’est lui qui a joué le plus de ballons du match (91) loin devant Meriem (71). Il gagne aussi 19 ballons.

Makelele et Chantôme : ils ont fait la loi au milieu et étouffé l’adversaire. Ce ne sera sans doute pas toujours le cas, mais ce soir ils ont été percutants et ont récupéré un max de ballons bien exploités derrière. Clément Chantôme fêtait ce soir ses 23 ans et a signé un bon match sobre et efficace.

Giuly : il a parfaitement combiné avec Erding, Hoarau et Jallet. Véritable mobylette ce soir, il a été de tous les bons coups et aurait mérité de marquer, mais il est deux fois trop court sur des centres-tirs d’Erding. Tente une volée cadrée des 20 mètres de toute beauté, c’était champagne ce soir !

Nênê : l’ombre d’un certain Ronaldinho a plané ce soir sur le côté gauche du PSG. Nênê a tenté des gestes de grande classe et fait se lever le maigre public du parc. Il réalise un doublé sur un coup-franc platinien en pleine lucarne, et un ballon piqué plein de sang froid. Altruiste et opportuniste quand il le faut, il a été assurément l’homme du match. Il ne reste plus qu’à réaliser ce genre de performance contre les “gros”.

Erding : on sent qu’il cogite. Il n’est pas bien dans sa tête, sans doute après s’être fait remonter les bretelles par ses coéquipiers pour cause d’individualisme. Du coup, il a beaucoup passé ce soir (notamment pour le deuxième but de Nênê), mais aussi souvent manqué le cadre du pied ou de la tête. Souhaitons qu’il revienne vite.

Hoarau : il n’aura pas trop cogité après sa blessure et son match moyen avec les Bleus. Il était opérationnel ce soir et ça s’est vu. Il marque d’une volée pleine de sans froid le premier but du PSG qui va mettre l’équipe sur de bons rails.

A noter que Maurice a fait une très bonne rentrée, distribuant notamment un caviar que Kezman va se charger de vendanger ! Rentrée insignifiante de Luyindula.

Bouton retour en haut de la page