Revue de Presse PSG : Metz, Mbappé, Luis Enrique…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce lundi 20 mai 2024. Le PSG conclut sa saison de Ligue 1 sur une victoire sur la pelouse du FC Metz (0-2), le pari réussi de Luis Enrique avec son turn-over, Kylian Mbappé sera-t-il présent pour la finale de Coupe de France…

Capture Decran 2024 05 20 A 06

Dans son édition du jour, L’Equipe revient sur la victoire du PSG sur la pelouse du FC Metz (0-2) lors de la 34e et dernière journée de Ligue 1. Sans forcer et avec une équipe remaniée, les champions de France concluent le championnat avec un succès et se préparent bien avant la finale de Coupe de France face à l’Olympique Lyonnais le 25 mai prochain. Le coup de gueule de Luis Enrique après la déconvenue face au TFC (1-3) il y a une semaine a eu son effet. Les Rouge & Bleu ont enchaîné un deuxième succès d’affilée à l’extérieur après celui face à l’OGC Nice (1-2) quelques jours plus tôt. Même si la seconde période a été soporifique à Saint-Symphorien, le club de la capitale a réalisé son premier clean-sheet depuis le 3 avril. Le coach parisien a apprécié l’implication de sa formation face à une équipe qui luttait pour son maintien. « On a fait un match très sérieux. On a montré tout au long de la saison qu’on était la meilleure équipe en France. Je suis fier de mes joueurs », a déclaré Luis Enrique après le match.

Les Parisiens se sont rapidement mis à l’abri dans cette rencontre grâce à des réalisations de Carlos Soler (7′) et Lee Kang-In (12′). L’animation offensive et la créativité ont surtout reposé dans les pieds de Marco Asensio. En l’absence de Kylian Mbappé, les deux latéraux du soir, Nuno Mendes et Nordi Mukiele, ont apporté de la profondeur et de la verticalité. L’autre évènement de la soirée a été la titularisation de Keylor Navas pour sa dernière en Ligue 1. Le portier costaricien a eu un rôle important dans le clean-sheet de l’équipe avec quelques parades (10′, 61′). « L’histoire retiendra que pour la première saison de Luis Enrique, le PSG est devenu la première équipe à boucler une saison de Ligue 1 invaincue à l’extérieur. »

Capture Decran 2024 05 20 A 06 1

Le quotidien sportif met également en avant les propos tenus par Luis Enrique après la victoire face aux Messins. À l’instar de d’autres joueurs du groupe (Gianluigi Donnarumma, Marquinhos, Fabian Ruiz, Vitinha et Ousmane Dembélé), Kylian Mbappé n’a pas été convoqué pour le déplacement sur la pelouse du FC Metz ce dimanche. Le capitaine des Bleus a profité de ces quelques jours de repos pour se rendre à Cannes, avec des amis et Ousmane Dembélé. Mais ce matin, un doute subsiste autour de sa participation à la finale de la Coupe de France. Quelques minutes après le succès face au FC Metz, Luis Enrique a été interrogé sur le sujet : « Je compte avec tous mes joueurs, comme tout au long de la saison, c’est une belle semaine, certains joueurs ont joué, d’autres non. Cette semaine, on va voir qui est prêt, qui ne l’est pas, qui a le plus envie. La finale de la Coupe de France est très importante pour nous. » Cela laisse sous-entendre que les joueurs qui ne sont pas prêts ne débuteront pas le match face à l’OL samedi. Mais se priver de son meilleur buteur alors qu’il négocie encore avec le club pour les versements de ses dernières primes peut paraître complexe.

Après la défaite face au TFC, Luis Enrique avait recadré ses joueurs en conférence de presse. « Je veux voir mon équipe au maximum, et si quelqu’un ne voit pas les choses comme ça, il ne sera plus au PSG à l’avenir (…) J’ai besoin de garçon motivé. Ils n’ont pas tous cette mentalité. » Si le coach parisien n’avait mentionné personne publiquement, l’identité des joueurs non-convoqués face à l’OGC NiceKylian Mbappé et Ousmane Dembélé, officiellement blessés, ainsi qu’Achraf Hakimi, Nuno Mendes et Randal Kolo Muani« permettent d’en savoir un peu plus sur les ‘éléments’ qui n’apparaissent pas, aux yeux du technicien, comme à 100% », explique L’E. Les nouvelles absences d’Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé hier, qui s’inscrit dans le cadre d’une rotation habituelle de l’effectif selon le PSG, « donnent un nouvel indice. » Alors qu’il retrouvera le chemin de l’entraînement mardi après-midi, le numéro 7 parisien aura donc quatre séances pour montrer à son coach son désir de participer à la finale de Coupe de France.

Capture Decran 2024 05 20 A 06 2

De son côté, Le Parisien évoque aussi la victoire du PSG sur la pelouse du FC Metz avec une équipe remaniée. Les Rouge & Bleu concluent leur saison de Ligue 1 sur une note positive. Comme lors des derniers matches de championnat, Luis Enrique avait décidé de faire une revue d’effectif avec les titularisations de Keylor Navas, Nordi Mukiele, Manuel Ugarte, Carlos Soler, Lee Kang-In ou encore Marco Asensio. Ainsi, certains éléments avaient l’occasion de se montrer. « Ces matchs revêtent parfois un enjeu plus important qu’on ne le pense pour ces individualités qui ont des choses à prouver. » Et face à une équipe qui jouait sa survie en Ligue 1, les Parisiens ont montré un visage séduisant en première période. « Ce dimanche soir, on a vu comme par moments cette saison que ce groupe avait quand même de la ressource sans ses joueurs majeurs, laissés au repos », constate LP.

Le côté gauche, Nuno MendesSenny MayuluMarco Asensio, a bien fonctionné en première période. Lors du second acte, le PSG était en mode gestion. « Les rares incursions messines dans sa défense ont pu le faire frémir sans démesure, car Paris affichait le visage rassurant d’un champion sûr de son idée collective, peu importent les joueurs sur le terrain. » Les champions de France ont terminé leur saison en beauté (76 points) et peuvent désormais se tourner vers la finale de Coupe de France, un trophée qui leur échappe depuis 2021. « Difficile de jauger la qualité de la préparation parisienne pour cette finale tant le visage de ce PSG a changé à chaque match depuis dix jours. Jusqu’ici, cette capacité à être protéiforme a mené Paris à une de ses meilleures saisons, dans le jeu et dans les résultats, des dernières années. »

Capture Decran 2024 05 20 A 07

Le quotidien francilien revient plus en détails sur le pari réussi de Luis Enrique avec son onze de départ inédit. Ce dimanche soir, de nombreux cadres n’ont pas participé à la victoire face au FC Metz. Gianluigi Donnarumma, Marquinhos, Fabian Ruiz, Vitinha, Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé n’étaient pas convoqués tandis qu’Achraf Hakimi et Warren Zaïre-Emery sont restés sur le banc à Saint-Symphorien. Avant la finale de Coupe de France, le technicien espagnol a donc décidé de ne pas effectuer de répétition générale et de laisser au repos ses titulaires habituels. Certains « second couteaux » ont ainsi pu enchaîner une série de matches ces dernières semaines. Et cela a porté ses fruits ce dimanche à l’image des buts de Carlos Soler et Lee Kang-In, ou encore des belles prestations de Marco Asensio et Nordi Mukiele.

Reste à savoir pourquoi Luis Enrique s’est permis un tel turn-over avant un match capital en Coupe de France. « Avant la rencontre face à Toulouse, le 12 mai, Luis Enrique avait laissé entendre que ses compositions d’équipe auraient de quoi surprendre et seraient un ‘mélange entre des joueurs qui ont besoin de temps de jeu avant la finale de la Coupe de France, et d’autres qui ont moins participé et peuvent en profiter’. » Depuis l’élimination face au Borussia Dortmund en Ligue des champions, le staff du PSG a perçu la nécessité de faire souffler certains joueurs cadres. « D’abord parce que les indicateurs sur l’état physique de certains joueurs n’étaient pas bons, mais aussi parce que le moral des troupes a été touché à la suite de cette désillusion », explique LP. Cela s’était notamment traduit par des séances d’entraînement qui n’étaient pas au goût du coach parisien mais aussi par la défaite face au TFC (1-3), qui l’a obligé à mettre une pression sur son groupe. Et avec deux succès d’affilée en Ligue 1, le message a été entendu.

Capture Decran 2024 05 20 A 07 1

Enfin, il est également question de la fin d’histoire difficile de Kylian Mbappé avec le PSG. Laissé au repos ce week-end, le meilleur buteur du club aura donc joué son dernier match de Ligue 1 le 12 mai dernier avec une défaite au Parc des Princes face au Toulouse FC (1-3). Pour la deuxième fois d’affilée, le numéro 7 parisien n’a pas été convoqué dans le groupe de Luis Enrique. Le coach parisien a décidé de donner trois jours de repos à certains cadres du vestiaire, qui retrouveront l’entraînement mardi après-midi. « Cette dernière absence peut interroger. Mbappé n’a ainsi pas rejoué depuis son altercation avec Nasser al-Khelaïfi, peu avant le match face au TFC. » Entre la demi-finale retour de C1 et la finale de Coupe de France, le capitaine des Bleus n’aura disputé que 90 minutes en 18 jours. Avant l’annonce de son départ du PSG le 9 février dernier, l’attaquant de 25 ans avait enchaîné 23 titularisations d’affilée entre le 30 septembre et le 7 février. S’il a joué les matches de Ligue des champions et de Coupe de France, en Ligue 1, son temps de jeu s’est grandement réduit. « Il n’a ainsi débuté que sept des douze matches post-9 février, dont seulement trois (Montpellier, Lorient, Toulouse) de la première à la dernière minute », rapporte LP. Reste désormais à savoir s’il jouera la finale de Coupe de France.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page