MercatoPSG News

Aurier : “Je n’ai jamais caché mon envie de revenir un jour au PSG”

Pour la saison prochaine, le PSG compte bien se renforcer au poste de latéral droit. Ainsi, la piste Achraf Hakimi (Inter, sous contrat jusqu’en 2025) a pris beaucoup d’ampleur ces derniers jours. Avant l’international marocain, le nom de Serge Aurier (Tottenham, sous contrat jusqu’en 2022) était évoqué avec insistance pour un retour dans son ancien club. Et comme le rapporte L’Equipe, les dirigeants des Spurs ne seraient pas contre un départ contre un chèque de 15M€. Le quotidien sportif rapporte également que “des discussions existent, même si le PSG a avancé sur la piste d’Achraf Hakimi.” L’AC Milan et d’autres clubs espagnols seraient également intéressés. Pour le quotidien sportif, le latéral droit de 28 ans a rappelé son désir de revenir un jour au sein des Rouge et Bleu.

“Sans langue de bois, tout le monde est au courant que si je voulais prolonger à Tottenham, je l’aurais déjà fait. Ce n’est pas dans six mois que je vais le faire. J’ai connu la Premier League, une finale de C1. Je suis arrivé à la fin d’un cycle et il est temps d’aller voir ailleurs. Les deux parties, les dirigeants et mes agents (VV consulting, la société de Vadim Vasyliev), sont d’accord sur les conditions. Après, on verra. Je n’ai jamais caché mon envie de revenir un jour au PSG. C’est mon club de coeur, celui que je supporte, je me sens libre d’en parler. Mais je ne veux pas que les gens pensent que je fais un appel du pied et je ne ferme la porte à personne. Mais si le club fait une proposition cet été, c’est sûr que le PSG fera partie de mes premiers choix”, a commenté Serge Aurier dans un entretien à L’Equipe. “Depuis votre départ de Paris en 2017, vous avez continué à échanger avec le président Nasser al-Khelaïfi ? Oui avec Nasser, on n’a jamais cessé de se parler, de s’envoyer des petits messages. C’est quelqu’un qui a toujours montré de l’affection pour moi quand j’étais au PSG, y compris quand j’ai connu mon épisode difficile. J’ai commis une faute et ce n’était pas évident pour lui de se positionner. C’est le garant de l’institution, mais il sait que je n’ai jamais triché, que j’ai toujours tout donné pour le club. J’ai un profond respect pour lui. Après, on n’a jamais discuté d’un retour. On a gardé le contact et on s’est envoyé des messages régulièrement, notamment quand Paris passait des tours en Ligue des champions.”

Bouton retour en haut de la page