Champions LeaguePSG News

Rummenigge : “Une véritable relation de confiance s’est instaurée avec Nasser”

Avec Nasser al-Khelaïfi et les dirigeants du Borussia Dortmund, Karl-Heinz Rummenigge – patron du Bayern Munich – a été l’un des instigateurs de la fondre contre la Superleague que voulaient 12 clubs européens. Un rejet de cette nouvelle compétition qui a également été porté par les observateurs du ballon, les joueurs, anciens joueurs ou bien encore des supporters. Dans un entretien accordé à l’Equipe, Rummenigge s’est félicité de cette entente France-Allemagne.

Le PSG, le Borussia Dortmund et nous avons envoyé un signal très fort en refusant de faire partie de ce projet de Super Ligue. Je l’ai répété ces derniers mois : il était hors de question d’y participer. Main dans la main, la France et l’Allemagne se sont unies pour soutenir le système actuel du football de clubs européen. Si nous avons dit non à la Super Ligue, c’est parce que nous sommes pleinement satisfaits avec la Ligue des champions et nous n’oublions pas notre responsabilité vis-à-vis de nos supporters, qui sont opposés à ce genre de réforme.

Karl-Heinz Rummenigge qui est ensuite revenu sur la nomination de Nasser al-Khelaïfi à la tête de l’ECA (Association des clubs européens). “Je connais Nasser depuis pas mal d’années et, au fil du temps, une véritable relation de confiance s’est instaurée entre nous. Je sais pertinemment qu’en tant que patron du PSG, il se sent responsable du football de clubs européen. Ce que j’attends de lui ? Lundi, l’ECA était sous le choc après l’annonce de l’arrivée imminente de la Super Ligue, sachant que plusieurs protagonistes importants de l’ECA ont subitement quitté notre association. Désormais, c’est capital que Nasser et d’autres grandes personnalités fassent en sorte que l’ECA retrouve rapidement un certain équilibre.

Bouton retour en haut de la page